Simulation de tribunal / RPG dans l'univers Ace Attorney - Phoenix Wright !
 

Mauvaise Graine ~ Naruhodo High School

 :: "Le Bar" :: Fan-Fictions / RP Alternatif Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dick Tektiv
Modérateur
Inspecteur
avatar
Âge du Personnage : 32
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 102
Lun 13 Fév - 17:16


06:00 ~ À 15km du lycée Naruhodo


Le réveil sonne. Dick ouvre les yeux instantanément et l'arrête d'un coup de poing avant même que la deuxième sonnerie ne débute.
« C'est parti, mon gars ! » se murmure-t-il.
En un coup de pied, sa couverture est éjectée.
Il faut déborder d'énergie dès le matin ! Telle était la devise de son coach.
En moins de deux minutes, Dick était déjà debout et portait fièrement le survêtement sportif officiel du lycée Naruhodo.

Il quitta sa chambre pour aller dans celle de sa maman.
Doucement, pour ne pas la réveiller, il déposa un baiser sur son front.
« Bonne journée, M'man. » chuchota-t-il.
Dans le couloir pour aller vers la porte d'entrée, il jeta un œil à la cuisine.
Comme chaque matin, sa tendre maman lui a préparé un petit-déjeuner.
Et comme chaque matin, il n'y touchera pas.
Ce n'est pas qu'il n'a pas le temps comme il le prétexte, mais plutôt qu'il sait très bien que si il le mange, sa maman n'avalera rien de la matinée.
Oui. Les temps sont durs chez les Tektiv.

Il balaya rapidement cette idée de son esprit. C'était pas le moment de penser à ça !
Il avait réussi à intégrer le prestigieux lycée Naruhodo, bientôt tout ira mieux.
Après avoir fermé la porte à clef, Dick sorti son baladeur MP3 et démarra la première musique de sa playlist.


Il ne put s'empêcher de lâcher un petit sourire. Le titre était incroyablement bien approprié.
Il prit une grande inspiration, puis il s'élança sur le trottoir.
L'air frais du matin lui caressait le visage tandis que le bitume défilait sous ses pieds.
La machine musculaire était en route, et elle battait au rythme d'un Rock'n'Roll déchaîné.

Dick adorait cette partie de sa routine quotidienne. À cette heure, il n'y avait presque personne dehors.
La rue était son royaume, et il la parcourait à toute vitesse.
Dans une petite heure seulement, il sera auprès de ses camarades de classe.
Certes, s'il prenait les transports en commun, il serait arrivé beaucoup plus vite.
Mais sa bourse d'étude suffit à peine à loger et nourrir sa petite famille.
De plus, son coach menace de la diminuer à chaque défaite de son équipe...

Alors Dick cours. Il laisse le vent emporter ses problèmes et le soleil levant réchauffer son cœur.
Chaque pas le rapproche un peu plus de la réussite.
Plus fort que les courbatures !
Plus fort que les points de côtés !
Plus fort que la voiture qui klaxonne derrière lui !

Bientôt, il aperçoit la grande statue du légendaire avocat Ryunosuke Naruhodo.
Sa posture est celle d'un homme qui regarde l'adversité en face, lui criant de tout son être cette fameuse réplique : « OBJECTION ! ».



07:54 ~ Allée des Casiers

Après une bonne et agréablement gratuite douche à la salle de gym, Dick se sentait prêt à attaquer cette journée.
Les cours allaient bientôt commencer, mais en attendant il pouvait se détendre un peu en plaisantant avec ses coéquipiers de l'équipe de football.



Je vous jure que ça c'est vraiment passé comme ça les gars ! Véri-Dick !


Quand soudain, le jingle d'une annonce à tous les élèves retentit.



~ Les élèves du cours de M. Crab sont priés de bien vouloir se rendre au laboratoire de Biologie. ~



AUSSI VITE QUE POSSIBLE !



...
Mais... Qu'est-ce qu'il se passe ?

Dick entama un sprint en direction du laboratoire de biologie.
Il avait un plutôt mauvais pressentiment.
C'était aujourd'hui que le professeur devait évaluer l'état de santé de leur projet semestriel.
Est-ce qu'il y a eu un accident ? On va le savoir tout de suite.
Dick réussi à s'arrêter juste avant la porte du labo.
Il pouvait déjà entendre M.Crab s'énerver à l'intérieur.
Après quelques secondes d'hésitation, il rentra timidement dans la pièce.

_________________
Quand M.Hunter ne diminue pas mon salaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
Valentine Roivas
Hôpital Sashoff
Médecin
avatar
Âge du Personnage : 27 ans
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 33
Mar 14 Fév - 8:39
- Valou, ma chérie ! Tu es en retard !

Je n'ai même pas eu le temps de réagir que mon sommeil avait été brisé par cette remarque de mon père, qui commençait à me secouer.

- Hein ? Quoi ? Mais non... J'ai mis mon alarme, et je l'aurais entendue sonner s'il était l'heure...

J'étais encore un petit peu endormie et aussi surprise. Je veux dire, ça ne m'était encore jamais arrivé de rater le bord, et pour que papa me le signale, c'est que c'était un bon retard. Après quelques instants pour retrouver mon portable, la première chose que j'ai regardé fut l'heure :7h25. Je lâcha un soupir. Sérieusement, papa ? Ce n'est que dix minutes... Je sais que j'aime bien avoir une certaine organisation, mais quand même. Après lui avoir dit que j'allais me préparer, il quitta ma chambre pour me préparer un petit déjeuner.

En sortant de ma douche, je me dirigeais vers la salle à manger où le déjeuner était tout prêt : Un croissant et des clémentines, le tout accompagné d'un chocolat chaud. Mon frère était aussi présent et avait déjà attaqué le sien. Enfin, attaqué... Il avait mangé son croissant et laissé les clémentines. Ah, les jeunes. Ça ne lui ferait pas de mal, au contraire. Mais bon, tant pis. Je suppose que ça en fera plus pour moi.

Une fois m'être rempli l'estomac, je remonta dans ma chambre prendre mon manteau ainsi que mon sac de cours, puis je fis la bise à mes parents et mon frère avant de me mettre en route vers le lycée Naruhodo, un lycée plutôt réputé avec un haut taux de réussite. Le bon plan ? Non seulement j'avais réussi à l'intégrer, mais en plus on habitait littéralement à cinq minutes à pied.
Après une petite marche, je pouvais voir le lycée au beau milieu de la rue, une masse d'étudiants rentrant dedans. C'était plutôt rare pour moi de voir ça, d'habitude j'arrive à 7h40 et il n'y littéralement personne au niveau des grilles.

Une fois rentrée dans le bâtiment, je fonça à la salle des casiers afin de pouvoir déposer mes affaires quand une annonce se fit entendre par le biais des haut-parleurs présents dans tout le lycée

~ Les élèves du cours de M. Crab sont priés de bien vouloir se rendre au laboratoire de Biologie. ~

AUSSI VITE QUE POSSIBLE !

À l'entente de cette annonce, mon cœur commençait à battre de plus en plus vite. Je me débrouillais plutôt bien dans la matière, et c'était aujourd'hui qu'on allait avoir les résultats du projet en biologie sur lequel on avait travaillé depuis un moment : Devoir s'occuper d'une plante plutôt spéciale, une Tubanthus Helierosus, sous la supervision de M. Crab. Un professeur plutôt strict mais avec un bon fond. Il fallait juste ne pas le chercher. Alors entendre que l'on doit se rendre au labo aussi vite que possible... Quelque chose était arrivé, et ça allait barder.

En arrivant devant la porte du labo, je pouvais entendre les hurlements du professeur et j'ai vu Tektiv rentrer dedans, un peu apeuré. Ce que je pouvais parfaitement comprendre. Il s'était passé quelque chose de grave, c'était sûr. Prenant aussi mon courage à deux mains, je suis rentrée dans la salle, en voulant savoir ce qu'il s'était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Shi-Long Lang
Agent d'Interpol
avatar
Âge du Personnage : 30
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 156
Médailles :
Mer 15 Fév - 7:50
Lang se préparait à retourner en cours le lendemain. Une énième journée dans le plus grand des calmes. Il n'avait pas forcement le temps ni la possibilité de parler à autrui dans l'établissement. Ou alors il n'était juste pas aussi sociable que ce qu'il pouvait penser. Etrange pour celui qui était au dessus des lois dans son précédent établissement. Les souvenirs de ses dernières journées à Zheng Fa revenaient inexorablement. Le regard accusateur de ses subordonnés après une simple erreur de jugement. Les sentiments virevoltant, Shifu s'effondra, se demandant si il aurait pu faire autre chose... Peut-être qu'il s'il avait...

*CRASH*

Lang se réveilla en sursaut. Ce bruit n'était pas anodin, clairement. Il eu un léger temps de réflexion, se disant que s'il faisait la mauvaise déduction sur ce qui venait de se produire, cela aurait de graves répercussions sur... Un verre d'eau... Ce qui venait de se fracasser sur le sol n'était ni plus ni moins qu'un simple verre d'eau. Lang, une douleur à la main, se leva doucement de son sommier en appliquant une pression sur le matelas sur lequel il se trouvait. Il fit attention de ne pas marcher sur le verre brisé en allant chercher de quoi nettoyer les débris se trouvant au sol. Début de journée un peu ruiné pour l'instant, qu'est-ce qui pourrait mal se passer après ça ? Après avoir nettoyé ce qui devait l'être et s'être préparé, Shi-Long sorti du dortoir dans lequel il logeait avant de se rentre à la Naruhodo School.  

Néanmoins s'il y a bien un point à prendre en compte que personne n'oublie normalement, c'est bien l'heure d'arrivée. Arriver en retard est certes dommageable si ce n'est préjudiciable... Mais arriver avec 45 minutes d'avance sur l'heure d'ouverture l'était tout autant pour l'élève devant attendre. C'était tout de même un mal pour un bien. Lang passa ses 45 minutes à se demander comment redorer son blason et récupérer son prestige d'antan. A tel point qu'il eu un long moment d'absence ce qui fit qu'il ne rentra finalement dans l'établissement qu'à 7h20.

Shi-Lang se dirigea tranquillement dans la salle du club de Go. Légèrement stressé, probablement par la tournure des évènements s'étant produits ce matin. Attendant quelques temps, il ne vit personne rentrer dans la salle. Dérangé par cette situation, il se dirigea déjà en direction de la salle de Chimie de leur professeur, M.Crab. Sur le chemin menant à cette dite salle, une annonce demandant expressément aux élèves dudit cours de M.Crab de se rendre à son laboratoire se fit entendre de par les différents haut-parleurs. La boule au ventre, Shifu se rendit sur le place en courant. Il rentra dans la salle voyant Tektiv avancer en direction de la salle depuis le couloir opposé.
Revenir en haut Aller en bas
Godot
Procureur
avatar
Âge du Personnage : 40
Fiche du Personnage : LIEN

Messages : 57
Mer 15 Fév - 16:13

06h30 : internat du lycée Naruhodo
chambre 320






"TuTuTuTu-TuTu-TuTuTu-..." *clac*
Le réveil venait à peine de sonner que Godot l’éteignit. Il fut très rapide, en effet il était déjà levé, enfin, on ne peut pas parler d'être "réveillé" quand on ne dort pas du tout. Oui, Godot avait passé toute la nuit à réviser pour ce satané devoir de Maths de  l'après midi. Il était encore à son bureau, où d'innombrables feuilles de révision se trouvaient, seul celles de dénombrement n'y figuraient pas, Godot détestait cette partie des Maths. Les fiches de révision des autres matières étaient tapissées sur le mur collant le bureau, et parmi celles-ci, se trouvait quelques photos. Elles montraient Godot et Mia, quand ils étaient encore dans le même établissement.
Après quelques minutes qu'il prit pour raccrocher les feuilles sur le mur, Godot se dirigea vers sa salle de bain, où il fit le nécessaire pour se rendre présentable.
Ça y'est ! Il était prêt à attaquer la journée ! Il remplit son thermos de café avec la cafetière qu'il possédait, bourra son sac avec ses bouquins de cours, et ouvra la porte de sa chambre. Il tomba nez à nez avec les deux collocs qui étaient juste en face, dans la chambre 319. Deux cousins qui avaient eu la chance de tomber dans la même promo d'avocats. Godot les salua d'un sourire et se dirigea vers la cantine.
Il traversa la cour intérieure où il reçut plusieurs remarques du type "Tiens, il est revenu celui-là ?" où encore "Il est pas mort ?". Mais il les comprenait, avoir à s'absenter pendant 7 mois, ça ne passe pas inaperçu. Il traversait les couloirs de Naruhodo, et, même s'il avait passé beaucoup de temps à les arpenter, l'architecture et la disposition des décorations l'émerveillaient tout autant.

07h30 : Refectoire du lycée Naruhodo





Godot était enfin arrivé au self, après avoir fait la queue pendant une dizaine de minutes. Et ce même s'il faisait partie des premiers venus. Comme d'habitude, il prit un café noir pour pouvoir se libérer de l'emprise du sommeil, accompagné de deux œufs au plat parsemés de fromage, depuis que Mia lui en avait fait, il ne mangeait que ça le matin. Il prit place à une table vide pour ne pas être dérangé. A peine avait-il finit ses œufs qu'il remarqua qu'un élève de première année se faisait embêter par trois élèves de seconde année, car ceux-ci, a ce que Godot avait vu, ne voulaient pas le laisser s'asseoir à la place commune entre leur table et celle de ses camarades de classe. Pour éviter tout débordement de situation, Godot fit signe à l'élève de venir le voir.


-Fais pas attention à eux, ils sont cons.
Explique moi ce qui va pas.
Je vais leur en toucher deux mots.


-Ils me laissent pas m'asseoir avec mes amis !

Godot avait vu juste. Il fit signe à l'élève de le suivre jusqu’à la table des brutes. Il remarqua que leurs plateaux étaient vides.


- Bon, je pense qu'on va être clair sur une chose, c'est le fait que n'importe qui à le droit de s'asseoir n'importe où.
De plus vous n'avez aucune raison valable d'occuper ces places, donc je vais vous le demander gentiment : fichez moi le camp.
Ou vous préféreriez que le pion s'en charge ?

Sur ces mots, les trois personnes quittèrent le réfectoire et l'élève s’asseya en remerciant Godot. Mais en y repensant...  son plateau aussi était vide, lui aussi n'avait donc plus de raison de rester ici. Il quitta, lui aussi, la cantine.
Au niveau de la sortie de la salle les haut parleurs s'allumèrent.

~ Les élèves du cours de Mr Crab sont priés de bien vouloir se rendre au laboratoire de biologie. ~


AUSSI VITE QUE POSSIBLE !




Godot fut étonné par ce qui venait d'être annoncé. Qu'était-il arrivé ? Mais aussi, pourquoi était-ce si urgent ? Qu'a bien t-il pu se passer pour convoquer tout les élèves ? Aïe, ça ne lui disait rien qui vaille, surtout que c'était aujourd'hui que Mr Crab notait le travail qu'ils avaient fourni.  Comme tout les autres, Godot avait étudié la complexité de la croissance de la Tubanthus heliesorus. Il s'était démené afin d'épater Mr Crab, qui était considéré par les autres comme un prof froid, mais que Godot trouvait plutôt sympathique. Il accourra, donc vers la salle de biologie, en serrant contre lui ses affaires.

Godot aperçu ce qui semblait être Valentine qui courrait devant lui. Elle était assez loin devant lui, mais Godot accéléra quand même pour tenter de la rattraper, son café allait être agité mais tant pis ! Il arriva aux environs de la salle de bio, d'ou sortaient les cris qui étaient propres à Mr Crab, et vit Valentine y rentrer, assez hésitante. Godot s'arrêta, inspira un bon coup, histoire de ne pas paraître essoufflé, et rentra dans la salle.

_________________
Ce qui se passe quand je vois Hunter:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amy Kuss
Avocate de la Défense
Kuss Attorneys
avatar
Âge du Personnage : 29 ans
Messages : 164
Médailles :
Jeu 16 Fév - 10:05
Amy rassembla ses cours de mathématique pour les ranger dans le classeur associé. Elle mordit une nouvelle fois dans sa tartine de confiture avant de prendre une bonne tasse de café fort. Elle n’avait dormi que trois heures cette nuit-là, levée très tôt pour pouvoir réviser une dernière fois. Oh, elle connaissait le cours par cœur, aucun soucis là-dessus, mais elle avait toujours l’impression qu’elle risquait de se foirer quelque part. Elle était à deux doigts de tout relire à nouveau, mais elle n’avait pas le temps. Si elle voulait arriver à l’heure pour pouvoir arroser la plante et pouvoir relire encore ses cours juste après, elle allait devoir se dépêcher de s’habiller.
Elle bondit de sa chaise à peine la dernière bouchée de pain avalée, laissant derrière elle la charcuterie sortie pour sa tante qui n’allait pas tarder à se lever. Elle enfila rapidement ses vêtements préparés la veille et passa dans la salle de bain pour finir de se préparer. Elle en ressortit quelques instants plus tard, apprêtée et les cheveux déjà relevés en une queue de cheval pour éviter qu’ils ne viennent se mettre entre elle et ses cours.
Quand elle redescendit, sa tante avait garnie son assiette et commencé à manger son petit déjeuner bien allemand. « Guten tag, meine liebe. » Isabel Kuss, dit « Tante Belli », avait accepté d’héberger Amy chez elle le temps qu’elle se trouverait en France, c’est à dire finalement jusqu’à ce qu’elle soit capable de se prendre une habitation à elle seule. « Bonjour, tante Belli. Pas d’appel d’urgence aujourd’hui ? » La tante rit quelque peu en mordant dans une tranche de salami. « Les criminels ont trop peur de moi pour faire quoi que ce soit, il faut croire. » Amy lui embrassa rapidement la joue avant de laisser sa tante pour prendre le chemin de l’école.

Elle était en train de mettre et prendre les affaires dont elle avait besoin dans son casier, comme pas mal de monde. Elle remarqua Valentine du coin de l’oeil, qui arrivait tout juste. Elle avait juste le temps de passer par la case toilettes avant de rejoindre celle-ci devant la classe du professeur Crab pour aller arroser leurs plantes, un devoir qu’elle trouvait absolument inutile et ennuyeux mais qu’il fallait bien faire si elle voulait une bonne note. Elle était en train de se laver les mains quand un ordre surprenant sortit des hauts parleur. Amy se mordit la lèvre. Merde. Il s’était passé quelque chose. Elle le sentait. Elle porta la main dans la poche intérieur de son blouson de cuir rouge, elle avait bien les clés sur elle. Alors quoi ? Elle partit vers la classe en question, mais elle s’arrêta quelque mètres avant, alors que Godot rentrait justement. Elle se mit à penser, l’annonce n’annonçait pas de bonne nouvelles elle en était absolument certaine. Alors est-ce que quelque chose s’était produit ? Est-ce qu’elle allait en être tenue responsable ? Elle serra un peu le poing et finit par entrer dans la salle, calme à l’extérieur, mais à l’intérieur en train de hurler d’angoisse. Elle avait un bulletin et des appréciations parfaits, elle ne pouvait pas entacher ce parcours parfait à cause d’une putain de plante !

_________________

I'm not sure I can say there is a clean line between me as an individual and me as a lawyer.
Revenir en haut Aller en bas
Dick Tektiv
Modérateur
Inspecteur
avatar
Âge du Personnage : 32
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 102
Sam 25 Mar - 17:34
Avec beaucoup d'appréhension, Dick Tektiv entra discrètement dans le laboratoire de biologie.
Le professeur Herman Crab ne devait pas l'avoir vu, car il faisait encore les cents pas autour de son bureau en éructant de colère.
Dick pouvait à peine comprendre quelques mots comme « C'est inadmissible ! » ou « Lorsque je l'attraperai, il va me payer ça ! ».

Puis soudainement, il se tourna vers la petite assemblée d'élèves massée dans l'entrée.
Il était bleu de rage et avait le regard bestial d'un prédateur s'apprêtant à fondre sur sa proie alors qu'il s'adressait à eux.



....
Je vous ai enseigné le respect et l'amour de la Nature.
Je vous avais accordé ma confiance.
Comment avez-vous pu laisser une telle chose se produire ?!

Devant ses élèves, le professeur tentait de garder une certaine contenance mais il était évident qu'une profonde frustration parcourait son être.
De son doigt inquisiteur, il pointa la scène responsable de tous ces émois.

Depuis le début du semestre, les étudiants avaient pour travail de prendre soin d'une plante demandant beaucoup de précautions, la Tubanthus Heliesorus. Chacun des élèves avait son propre spécimen dans un bocal en verre étiqueté à son nom.
Témoins des efforts accomplis, ils trônaient tous fièrement sur une table du laboratoire...
Ou du moins... tous sauf un.

Car sur le carrelage autrefois immaculé, au centre d'une constellation d'éclats de verre, gisait sur un lit de terre humide le corps d'une jeune pousse dont la candeur fut cueillie bien trop tôt par un destin cruel. Ce crime odieux annonçait la ruine de semaines de labeur pour celui qui devait alors faire le deuil du fruit de ses attentions. Le nom de la victime était inscrit sur un petit bout de papier : N I C K.



Intolérable ! Que celui qui a osé faire ça à un être vivant au sein de mon laboratoire
s'apprête à passer un sale quart d'heure ! Je peux vous dire que...

Le professeur Crab fut interrompu dans sa tirade par une sonnerie de téléphone.
Il décrocha immédiatement. « Oui ? ..... Je suis occupé là ! ...... ENCORE ?! ...... *soupir* J'arrive. »

Il prit quelques secondes pour se concentrer sur les mots qu'il allait ensuite prononcer.




Bon. Je dois m'absenter pour une urgence.
Un spécimen de pingouin s'est échappé, et on a aucune idée d'où il a pu aller.



Ce petit fourbe pourrait être n'importe où à l'heure qu'il est.
Il pourrait être sous votre nez qu'on ne le remarquerait pas.



Si à mon retour je n'ai pas le nom du coupable, je mets un zéro pointé à tout le monde !
Vous pourrez dire adieu à votre note de Biologie !



Avant de quitter les lieux, il s'adressa à un élève en particulier.




Je suis particulièrement déçu par vous, Mlle Kuss. Je vous avez confié la sécurité de mon
laboratoire en vous précisant de bien le fermer à clef après chaque utilisation.
Pourtant, j'ai trouvé la porte ouverte en arrivant ce matin.
Je réalise que c'était une erreur de vous donner une telle responsabilité.

Sur ces mots, il s'élança dans le couloir avant que quiconque ne puisse protester.

Dick avait du mal à assimiler tout ce qu'il venait de se passer.
Il resta quelques secondes les bras ballant avant de répéter ces quelques mots qui résonnèrent dans la pièce.

« Zéro... pointé... ?! »

_________________
Quand M.Hunter ne diminue pas mon salaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
Valentine Roivas
Hôpital Sashoff
Médecin
avatar
Âge du Personnage : 27 ans
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 33
Lun 27 Mar - 0:27
C'était maintenant clair, le prof était en pétard à cause de l'un d'entre nous. Il nous avait pointé du doigt une des Tubanthus Heliesorus dont on devait s'occuper. Mon cœur battait bien plus vite d'un seul coup, de peur que c'était la mienne. Si jamais quelqu'un avait réduit à néant tous mes efforts pour m'occuper de ma plante, il allait avoir affaire à moi. Je fus un peu rassurée en apprenant qu'il s'agissait de celle de Phoenix, mais j'étais quand même triste pour lui : Il allait se prendre un sacré sermon par M. Crab.

S'il avait été là, tout du moins. Nous étions tous regroupés devant M. Crab, mais deux élèves manquaient à l'appel : Phoenix et Raymond. Difficile de rater leur absence en même temps, l'un étant un pleurnichard et l'autre un gars qui voulait câliner presque toutes les filles du lycée. Ça n'a pas empêché le prof de nous faire la morale et de nous poser un ultimatum avant de partir s'occuper d'une autre urgence : Soit on trouvait qui avait fait ça, soit c'était le zéro pour tous. La mention du zéro avait semblé beaucoup perturber Tektiv, qui répétait « zéro pointé »...

Je finis par faire face au reste de mes camarades avant de faire le point sur la situation avec eux.


- Je suis sûre que personne ici n'a envie de finir avec un zéro en biologie, n'est-ce pas ? Par conséquent, il va bien falloir qu'on dise à M. Crab qui a fait ça. Mais je suis tout aussi sûre que le responsable ne se dénoncera pas de lui-même.

Je savais très bien de quoi je parlais. Derrière son comportement plutôt froid et parfois assez virulent, le professeur était véritablement passionné par ce qu'il faisait.

Sur un ton plus sérieux, je repris ce que je voulais dire.


- Je ne veux pas qu'on mette ça sur le dos d'un bouc émissaire juste par peur d'avoir un zéro. On va donc devoir prouver qui a éclaté la plante de Phoenix à terre.

Ça me semblait être parfaitement normal, mais il fallait que je le précise. Mes camarades pensaient sûrement la même chose, mais je ne pouvais pas en être sûre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Godot
Procureur
avatar
Âge du Personnage : 40
Fiche du Personnage : LIEN

Messages : 57
Mer 29 Mar - 21:15
Godot était rentré dans la salle d'ou émanait la colère du professeur. Godot n'était pas arrivé dans les premiers, Valentine, Dick et Lang se tenaient devant lui,  subissant les foudres de Mr Crab. Qu'avait il bien pu se passer pour qu'il les réunissent tous ici ? Amy arriva peu après Godot. Il ne manquait plus que Nick et Ray.  Malgré le fait que deux de ses camarades manquaient, le professeur commença à parler, ou plutôt a les sermonner pour être plus exact.

- Je vous ai enseigné le respect et l'amour de la Nature.
Je vous avais accordé ma confiance.
Comment avez-vous pu laisser une telle chose se produire ?!

À ces mots, il leur montra la raison pour laquelle on les avait fait venir aussi pressement en cours de bio. Sur le sol carrelé, se trouvait l'une des plantes sur lesquelles le groupe avait l'habitude de travailler. Sauf que celle ci était en piteux état. La plante, qui se trouvait autrefois dans un pot un verre, auprès de ses congénères, s'était écrasée sur le sol blanc de la salle de TP, déversant ainsi ses entrailles. Des débris de verres étaient mélangés au terreau qui constituait auparavant le corps du plantule. Un bout de papier sortant de sa  chair semblait porter une inscription. Godot se rapprocha pour mieux voir et parvint à lire l'inscription : N I C K
Pauvre Phoenix, toutes ses heures de travail acharné avaient été réduits à néant. Godot n'avait pas remarqué que le professeur avait recommencé à parler, il manqua une majeure partie de son discours.

- ...Si à mon retour je n'ai pas le nom du coupable, je mets un zéro pointé à tout le monde !  
Vous pourrez dire adieu à votre note de Biologie.

Avoir un zéro en biologie n'était pas ce qui tracassait le plus Godot. C'était plus le fait que l'un d'entre eux avait trahi leur confiance, que l'un d'entre eux avait détruit les maintes heures que Nick avait consacré sur son projet, que l'un d'entre eux menaçait la moyenne semestrielle de chacun.

Godot fut extirpé de ses pensées par la porte qui claqua après le départ du professeur Crab et par le fait que Valentine avait pris la parole. Il se retourna et regarda ses camarades, comment l'un d'entre eux avait pu faire une chose pareille...

- Je suis sûre que personne ici n'a envie de finir avec un zéro en biologie, n'est-ce pas ? Par conséquent, il va bien falloir qu'on dise à M. Crab qui a fait ça. Mais je suis tout aussi sûre que le responsable ne se dénoncera pas de lui-même.

Elle avait raison, la personne ayant fait cela n'irait pas se dénoncer lui même, par manque de remords. Le coupable avait donc agit en toute âme et conscience. Un acte prémédité ? Peut-être. Un accident ? surement pas.


-Bon, écoutez, on a pas tout notre temps, Crab risque de revenir d'une minute à l'autre.
C'est pour cette raison que l'on doit être rapide et efficace.
Comme a dit Valentine, le coupable ne viendra pas se rendre de lui même, non ?


Sans attendre de réponse, Godot continua.


-Très bien.
Nous devons donc nous mettre à la recherche d'un maximum d'indices pouvant nous mener a cette personne.


-Je me propose pour aller examiner la "scène de crime".
Et si quelqu'un veut me donner un coup de main
ça ne sera pas de refus.

Sur ces mots Godot se mis en marche vers les restes de la plantes et commença à examiner le tas de terre et de verre qui jonchait le sol.

_________________
Ce qui se passe quand je vois Hunter:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shi-Long Lang
Agent d'Interpol
avatar
Âge du Personnage : 30
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 156
Médailles :
Ven 31 Mar - 16:35
Shi-Long Lang se trouvait adossé au mur, les bras croisés, la tête légèrement baissée et les yeux fermés. Voulant se donner un aspect un minimum classe, il en profitait pour écouter les brimades de son professeur. Ce dernier voulait probablement les voir pour une raison spécifique bien différente de ce que l'on connaissait. Un professeur n'aurait jamais fait venir ses élèves pour rien ou tout du moins pour quelque chose de dispensable.

- Je vous ai enseigné le respect et l'amour de la Nature.
Je vous avais accordé ma confiance.
Comment avez-vous pu laisser une telle chose se produire ?!

Une telle chose... Shifu ouvrit lentement les yeux pour finalement porter son regard sur le sol. Ne prêtant aucunement attention à ses camarades autour de lui, il vit quelques débris disséminés sur le sol, jonchant ce dernier. De sa position, il était difficile de dire avec exactitude ce que cela pouvait être. Néanmoins Shi-Long le savait, cela ne pouvait être que le travail d'un des élèves. Le contraire aurait, dans cette situation, été incongru si ce n'est impossible. Relevant lentement la tête, Lang pouvait un peu mieux distinguer le problème. Et ce qui lui posa le plus gros problème fut un petit morceau de papier posé sur le sol. La victime de l'affaire était donc "Nick", un de ses camarades. Enfin, peut-être.

Un téléphone sonna dans la pièce, celui du professeur apparemment. Partant pour ce que Mr.Crab aurait considéré comme étant une urgence vitale, il nous mit en garde. Il nous fallait trouver le coupable avant son retour sous couvert d'un zéro pointé pour l'ensemble de la promotion. A cet instant, Shifu froissa sa manche gauche sous la poigne de sa main opposée tremblante. Son visage, tout comme sa main, se crispa.

Valentine, se trouvant dos à lui commença à parler, elle n'avait pas tort dans ce qu'elle disait d'ailleurs. Un coupable est présent ici. Il peut s'agir de n'importe qui, même de la victime qui n'est pas présent dans ce lieu. Néanmoins ce qui fit enfin s'activer Shifu, ce fut quand Godot se proposa pour aller examiner la scène du crime. A cet instant, le sang de Shi-Long ne fit qu'un tour, il se rapprocha d'un pas lourd de son camarade avant de lui agripper violemment le coude gauche. Un léger blanc se fit sentir, Shifu était vraiment énervé par ce qui allait se produire sans son intervention.

"Tu me refais ça une fois Godot, et je te vire de la pièce !"

Prenant un appareil photo étant dans sa poche, il prit 3 photos de différents angles de la scène se dressant devant eux avant de jeter ce dernier sur une table à proximité de lui. Il alla ensuite chercher quelques paires de gants jetables, une pour lui qu'il s'empressa de mettre avant de jeter les autres aux autres présents dans la pièce.



"Quand on examine une chute gamin, la première chose a vérifier, c'est le point de chute pour déterminer l'angle, la vitesse et la trajectoire de la chute. Néanmoins pour pouvoir faire ça il faut enlever l'objet de la chute."

"Donc, la prochaine fois que tu essayes de toucher une scène de crime sans photo au préalable, tu es prévenu de ce qu'il t'arrivera !"
Revenir en haut Aller en bas
Amy Kuss
Avocate de la Défense
Kuss Attorneys
avatar
Âge du Personnage : 29 ans
Messages : 164
Médailles :
Jeu 13 Avr - 20:27
Elle n'entend même ce que le professeur raconte réellement. Elle ne voit que le pot brisé au sol, cette terre marron répandue un peu partout sur le sol, les morceaux de verre éclatés et dispersés sur le sol. Elle a envie de hurler. Ou de pleurer. Peut-être un peu des deux. Mais elle se retient parce qu'elle a un peu plus de dignité que cela. Elle a une dignité à garder après tout. Mais son poing se sert, presque lentement. Les mots du professeur commencent à devenir clairs à ses oreilles, et elle se mort furieusement la lèvre pour ne pas devenir désagréable. Elle entend la menace du zéro pointé et la peur s'empare d'elle. Merde. Non. Pas ça. Elle a tellement bossé pour avoir son si impeccable bulletin… Tout ça pour que ça part en fumée à cause d'un petit con pas foutu de faire attention… Ou alors était-ce fait exprès ? Quelqu'un qui en voulait à Nick ? Elle était presque sûre que tout le monde adorait le jeune avocat. Et puis le professeur se tourne vers elle et son coeur fait un bon de peur dans sa poitrine. Non. Pitié, qu'il ne dise rien. Mais il dit quelque chose, évidemment. Elle sent quelque chose au fond d'elle se briser en autant de morceaux que le verre à terre. La confiance que le professeur avait placé en elle était un privilège dont elle se serait passée, mais dont elle réalisait l'importance maintenant qu'elle l'avait perdue.

Dick répétait « Zéro pointé » comme le crétin qu'il était. Qu'est-ce que ça pouvait lui faire, à lui ? Après tout, des zéros, il en avait déjà eu. C'était à Amy ou à Valentine de commencer à s'inquiéter, avec leurs notes impeccables. Pas à Dick. Pas à n'importe lequel de ces autres crétins. Les autres commencent à se mettre en tête de commencer à jouer aux détectives, sans même probablement savoir ce qu'il se passait. Heureusement, la « scène de crime » fut sauvée par Lang, qui s'interposa entre Godot et le pot. Lui au moins marquait de bons points.



- Lang a raison. Si on veut faire ça bien, il faut vraiment faire ça bien. Il ne faut pas juste s'amuser à jouer les apprentis détectives.



- Et de toute façon Godot, tu n touches à rien du tout. Tu restes là. Je n'ai pas oublié que c'était toi le dernier dans la salle hier soir, mein Freund.

Le dernier mot est ironique et ça se sent de toute façon, mais elle n'est pas d'humeur à être gentille avec lui. Pour le moment, c'est lui son principal suspect. C'est juste la chose la plus logique du monde non ? C'est comme ça qu'elle le voit en tout cas. Elle s'approche de Lang, s’accroupit près de lui pour le regarder faire.



- Tu penses que le point de chute arrivera à nous aider à comprendre qui à fait ça ? Ou tu cherches juste à savoir si c'était un accident ?

_________________

I'm not sure I can say there is a clean line between me as an individual and me as a lawyer.
Revenir en haut Aller en bas
Raymond Shields
Avocat de la Défense
Cabinet Hunter
avatar
Âge du Personnage : 44
Messages : 173
Médailles :
Mer 19 Avr - 18:34
07:13
Maison de Raymond
Chambre de Raymond

Après s'être retourné une énième fois dans son lit, Ray se décida enfin à allumer la lumière. Il faut dire que cela fait à peut près une heure que celui-ci se bat avec son lit et son sommeil, la faute à cette nouvelle série que Raymond s'était avalé en une une journée...en débordant sur la nuit... En rassemblant ainsi toutes ses - faibles - forces qu'il lui restait, il pressa l'interrupteur mural. La lumière vint lui taper les yeux et il se les frotta, tout en lâchant un bâillement magnitude 7. Puis, il se regarda dans le miroir de son armoire, se passa une main dans ses cheveux bouclés pour tenter d'y mettre de l'ordre quand ses yeux se posa sur le réveil dans le reflet du miroir. Celui-ci indiquait maintenant 07:19 et démarra la machine Shields, qui s'empressa d'ouvrir les volets et de courir à la cuisine. Pas le temps de préparer un petit déjeuner décent ! Il agrippa dans sa course le paquet de pains au lait et  retourna en vitesse dans sa chambre pour s'habiller. Il prit se qu'il avait sous la main, un pantalon, un T-shirt rayé, des chaussettes et sa veste en jean floquée d'un petit shuriken sur la manche gauche, enfila le tout en vitesse tout en engloutissant un deuxième pain au lait, et sprinta vers la salle de bain.

07:36
Maison de Raymond
Portail

Alors que Raymond replaçait son chapeau fétiche, il sprinta vers l'arrêt de bus sensé le faire arriver à l'heure. Evidemment, il arriva quand le bus était déjà trop loin de l'arrêt et se résigna à marcher. Il sortit son portable et commença à tapoter dessus, loin de lui l'idée de se presser vu qu'il savait qu'il serai en retard de toutes façons. Sur le chemin, il rencontra des amis, avec lesquels il tapa la discute (lui faisant - encore - perdre de précieuses minutes ) avant de continuer son chemin, écouteurs aux oreilles, fredonnant un de ses morceaux de jazz préféré... tout en avalant un autre pain au lait. Il prit son carnet, en arracha une feuille et y inscrit la phrase suivante : "Acheter des pains au lait pour demain" ,avant d'arracher la page et d'avaler cette même feuille de papier, pour mieux retenir qu'il disait...

08:13
Lycée Naruhodo
Hall d'entrée

Bah, à quoi bon, se presser ? De toutes façons il était bien en retard maintenant et se dirigeait vers la salle de bio - cours qu'il n'aimait pas spécialement d'ailleurs -. En s'approchant de la salle, il pu entendre certains élèves qui étaient déjà sur place, mais qui avaient l'air de plus ou moins se disputer, on en tout cas qui étaient pas dans une situation normale. Ce qui était sur c'était que le prof était pas là. Alors, il arriva comme une fleur dans la salle...

08:15
Lycée Naruhodo
Salle de M. Crabs





Salut tout le monde ! Encore en retard, ouais je sais... Comme d'habitude quoi. Il est pas là Crabs ? Je vous entend du bout du couloir tellement vous parlez fort, vous avez l'air de bien vous amus...
Il posa ses yeux sur la "scène de crime"






Oh c'est pas vrai, la plante de Nick ! Il sortit son dernier pain au lait de sa poche et l'engloutit d'une traite.





Quelqu'un sait ce qu'il s'est passé ? Et il est passé où Crabs ?

_________________
Quand Ray propose un câlin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dick Tektiv
Modérateur
Inspecteur
avatar
Âge du Personnage : 32
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 102
Lun 8 Mai - 15:48
La foule retient son souffle. Il ne reste que quelques minutes de jeu et l'arbitre vient d'accorder un safety à l'équipe adverse. Dans leur frustration, tous ses coéquipiers jettent leurs casques.
Cette pénalité n'a aucune raison d'être, mais elle est pourtant en train de leur voler leur victoire si péniblement arrachée.
Dick, pourtant capitaine, ne trouve pas les mots.
Tous ces efforts, toutes ces blessures, mais surtout, tous ces espoirs, s'apprêtaient à partir en fumée.
Alors que le moral de l'équipe est au plus bas, quelqu'un s'approche et brise le silence.
« Je peux savoir ce que tu fais, Dick ? » demanda le Coach Badd.
Il plaça sa main sur l'épaule du joueur, et poursuivit : « Relève la tête et remet ton casque tout de suite».
Lorsque Dick leva les yeux, il croisa ceux de son mentor et y vit les flammes d'une détermination prête à affronter toute épreuve.
«Lorsque l'adversaire est sur tes talons, c'est le moment d’accélérer, pas de ralentir ! ».

Peu à peu, le gazon de la pelouse laisse place au carrelage du laboratoire.
« Merci, Coach. » murmura Dick.
C'était pas le moment de se laisser abattre. Tout le monde avait fait de son mieux pour avoir une bonne note, il ne pouvait tout simplement pas rester assis à regarder toute la classe récolter un zéro. Il fallait qu'ensemble, ils surmontent cette situation.

Et ça tombe bien, un nouveau joueur venait d'entrer sur le terrain.

Quelqu'un sait ce qu'il s'est passé ? Et il est passé où Crabs ?



Pile à l'heure, comme d'hab'. Salut Ray !



Le Prof. Crab a trouvé la plante de Nick dans cet état, et il a du partir pour une urgence.



Il a aussi dit que si personne ne se dénonce, il nous mettra tous un zéro...



Mais t'en fait pas, on va trouver le coupable et avoir tous une bonne note, mon gars !



Lang et Amy sont déjà en train d'inspecter la "scène de crime".


Dick jeta à un coup d’œil à ces deux derniers. On dirait que durant leur investigation, ils avaient mis Godot à l'écart.
En y repensant, c'était pas très cool ça. Dans une équipe, chacun a un rôle crucial à jouer.
Peut-être qu'il savait quelque chose d'important ?
Il s'approcha de son camarade masqué.



Salut Godot, comment ça va mon gars ?



Je voulais te demander, puisque t'es le dernier à être entré dans le labo...



T'aurais pas remarqué quelque chose qui pourrait nous mettre sur la piste du responsable ?

_________________
Quand M.Hunter ne diminue pas mon salaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
Shi-Long Lang
Agent d'Interpol
avatar
Âge du Personnage : 30
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 156
Médailles :
Jeu 11 Mai - 10:25
Concentré sur la scène se dressant devant lui, Lang entendit Amy, à côté de lui, lui demander la raison de ses agissements présents. Effectivement, même si Lang arrivait à avoir les informations qu'il lui fallait, ça n'apporterait pas forcement la solution à l'affaire. Il répondit donc à sa camarade

"Non, la seule chose que je recherche pour le moment c'est la cohésion."

Dans ce genre de situations, il arrive souvent que tout le monde parte de son côté, néanmoins c'est une erreur qu'il faut avorter le plus rapidement possible. Quitte à ce que l'objectif ne soit pas forcement d'une utilité extrême, la première nécessité est d'apporter un but commun au groupe pour amener cette dite "cohésion".

Néanmoins, même si le but recherché de base était la cohésion, toutes informations à récupérer sur la scène de crime n'est pas à négliger. Lang avait de base une théorie, il lui fallait donc la confirmer. Il se leva lentement et recula à hauteur d'un pas. Il eu un léger rictus en voyant ce qu'il y avait devant lui. Il plaça alors sa main droite au niveau de son menton en prenant tout de même un petit temps de réflexion avant de lancer sa théorie.

Salut tout le monde ! Encore en retard, ouais je sais... Comme d'habitude quoi. Il est pas là Crabs ? Je vous entend du bout du couloir tellement vous parlez fort, vous avez l'air de bien vous amus...

Raymond ? Devant les faits et ses théories, Lang en avait presque oublié l'existence de quelques personnes ayant tout de même un rapport direct avec l'affaire. Il se dit qu'il fallait mieux poser des questions à ceux qui étaient présents lors du méfait... Ou plutôt à ceux qui devaient y être. Lang prit rapidement un calepin présent dans sa poche et il nota rapidement les éléments qu'il avait remarqué tel que l'emplacement des bris de verre ainsi que le point de chute qui faisait penser à une chute accidentelle. Rangeant son calepin tout aussi vite qu'il l'avait sorti, Lang se demanda à qui il devait parler le premier pour avoir plus d'informations. Il avait le choix entre 2 personnes pour le moment.

Salut Godot, comment ça va mon gars ?

Lang, en son fort intérieur, remercia Tektiv de cette délicate intention. Effectivement, Godot était un suspect et un témoin des plus importants, aussi bien car ce fut un des derniers présent sur les lieux du crime que de par l'odeur incessante de café. Même Tektiv l'avait bien compris et allait même la pression à son ainé pour...

T'aurais pas remarqué quelque chose qui pourrait nous mettre sur la piste du responsable ?

... ... Ou alors il n'avait rien remarqué. Même si mal posé, la question restait tout de même habile. Lang se retourna alors en direction des 2 hommes avant de s'approcher d'eux.


" Cette réponse m'intéresse également. "
Revenir en haut Aller en bas
Godot
Procureur
avatar
Âge du Personnage : 40
Fiche du Personnage : LIEN

Messages : 57
Dim 21 Mai - 14:18
Godot était accroupi au niveau des débris, en train de jeter un œil à la plante, si on pouvait encore appeler cela une plante vu l'état dans laquelle elle était, quand il sentit que quelqu'un lui lui tenait le coude. C'était Lang.

-Tu me refais encore un fois ça Godot, et je te vire de la pièce !

Refaire quoi ? Investiguer pour éviter que tout le monde ne se prennent un zéro ? Essayer de comprendre ce qui avait bien pu arriver à la plante de Nick ? Où peut être le devancer, lui qui était tout le temps le premier présent lors d'investigations ?
De plus Godot l'avait bien souligné: ...si quelqu'un voulait lui donner un coup de main ça n'aurait pas été de refus.
Mais il ne pensait pas recevoir ce type de coup de main.

-Donc la prochaine fois que tu essayes de toucher une scène de crime sans photo au préalable, tu es prévenu de ce qu'il t'arrivera !

Godot esquissa un léger sourire, on lui reprochait donc quelque chose qu'il n'avait pas fait, il pouvait avoir la conscience tranquille sur ce point là. En effet il n'a suffit à Godot que de quelques coups d’œils sur la "scène de crime" pour comprendre ce qu'il se passait, et ça ne le ravissait pas du tout. Il n'était plus qu'une question de temps avant que les accusations ne  fusent. Godot se mit à l'écart de Lang et entama une longue réflexion sur ce qu'il avait vu- et sentit- sur le petit monticule de terre. Il commença d'abord par réfléchir sur les conditions dans lesquelles la plante avait été trouvée, et plus précisément sur les raisons pour lesquelles cette odeur, qui lui était si familière, en émanait...
Godot était plongé dans ses pensées jusqu'à ce qu'Amy l'en extirpe.

-Et de toute façon Godot tu n'touche à rien du tout. Tu restes là. Je n'ai pas oublié que c'était toi le dernier dans la salle hier soir, mein Freund.

Les suspicions n'avaient pas mis longtemps à être émises, et Godot en payait les frais. Certes il était le dernier à avoir eu les clefs en mains avant de les rendre à Amy, mais il était revenu dans la salle pour y chercher son thermos ! La tournure que prenaient les événements ne plaisaient pas à Godot, mais, malgré tout ça, il gardait le même rictus.
Il était prêt à encaisser quelques coups si cela les amenaient plus rapidement à la vérité. Il se servit un café dès lors qu'Amy se retourna. La douce chaleur du café allait allait l'aider à tenir le coup. Puis il replongea dans sa tête. Ses pensées l'englobaient tellement qu'il ne remarqua même pas l'arrivée de Ray.

Il fut ramené à la réalité une seconde fois, sauf que cette fois ci, c'était par Tektiv. Il s'était écarté du groupe pour venir voir Godot.

-Salut Godot, comment ça va mon gars ?

Il n'était pas venu pour parloter et il le pressentait. Aussi bizarre que ça puisse paraître, Tektiv pourrait avoir autre chose qui lui traversait l'esprit qu'un vide intersidéral.
Godot répondit d'un simple hochement de tête, suivi d'un sirotement de café. Puis, d'un ton un peu sarcastique.


- On ne peut mieux Tektiv.
Mais je suppose que tu n'est pas venu me voir juste pour me dire bonjour, non ?


Ces mots semblaient un peu cru, mais ça n'était pas son intention.

-Je voulais te demander, puisque t'est le dernier à être rentré dans le labo...

Cette phrase fit réfléchir Godot. Il ne pouvait pas être le dernier à avoir mis les pieds dans cette salle au vu des événements présents. Tektiv le suspecterait donc aussi. Décidément, il était bien seul contre tous... Cette journée s'annonçait très rude.

-T'aurais pas remarqué quelque chose qui pourrait nous mettre sur la piste du responsable

À peine eut-il finit que Lang, qui s'approchait, enchaîna.

-Cette réponse m’intéresse également.

Godot reprit une gorgée de café, principalement pour se préparer, mais aussi pour se dégager la gorge.



Je n'ai pas fait attention aux détails, vu que j'y était allé pour chercher mon thermos.
Du coup, je n'ai rien vu de special...


-Et c'est bien ce qui m'intrigue, car une scène comme celle-ci ne passe pas inaperçu.
Tout le monde aurait remarqué qu'une des plantes avait été explosée sur le sol dès leur entrée dans la pièce.


-Ça voudrait, donc, dire que je ne serais pas le dernier à être rentré dans le labo la veille...

_________________
Ce qui se passe quand je vois Hunter:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valentine Roivas
Hôpital Sashoff
Médecin
avatar
Âge du Personnage : 27 ans
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 33
Lun 22 Mai - 1:26
Godot n'avait pas commencé du bon pied à vouloir commencer l'enquête de façon aussi irresponsable, et pour le coup je ne pouvais pas en vouloir à mes camarades de lui reprocher. Je n'ai pas voulu en rajouter encore une couche, mais clairement... Non seulement il était sur le point de faire n'importe quoi, mais c'était vraiment soudain. Au point que ça en était presque suspicieux.

Une fois que l'on a appris qu'il était le dernier élève présent dans le labo, Tektiv lui demanda s'il n'avait pas vu quelque chose. On voulait tous savoir ça, je pense. Surtout Lang, vu sa réaction. C'est alors que Godot nous expliqua pourquoi il était dans le labo.

- Je n'ai pas fait attention aux détails, vu que j'y était allé pour chercher mon thermos. Du coup, je n'ai rien vu de special... Et c'est bien ce qui m'intrigue, car une scène comme celle-ci ne passe pas inaperçu.  Tout le monde aurait remarqué qu'une des plantes avait été explosée sur le sol dès leur entrée dans la pièce. Ça voudrait, donc, dire que je ne serais pas le dernier à être rentré dans le labo la veille...

À peine avait-il finit de s'expliquer que je n'ai pas pu m'empêcher de faire une remarque sarcastique.


- C'est vrai. Personne ne pourrait rater une scène pareille. Surtout pas toi, qui est apparemment le dernier à être entré dans le labo. Si tu veux mon avis, ton masque doit avoir un sérieux problème.

Il pouvait dire ce qu'il voulait, son histoire ne me paraissait pas cohérente. Amy était en charge des clés, et si on souhaitait entrer dans le labo, on devait aller la voir pour les récupérer et les lui rendre. Et elle l'avait clairement dit : Godot était le dernier dans la salle. Il devait avoir vu que la plante était tombée. Et si ce n'était pas le cas, il y avait deux possibilités. Soit Godot n'était effectivement pas le dernier à être allé dans la salle, soit Amy était en train de nous mentir, ce qui me semblait peu probable puisque M. Crab n'aurait pas confié les clés à n'importe qui.

Malgré tout, si je voulais éviter d'avoir un zéro à cause d'une personne incapable d'assumer ses actes, je ne pouvais pas écarter cette possibilité. Mes yeux firent rapidement le tour de la salle avant de la voir, et je remarqua par la même occasion la présence de Raymond. Je n'avais pas le temps ni l'envie de lui faire remarquer son retard, il le savait déjà et il y a des choses plus importantes en jeu. Je m'adressa donc à ma camarade, en espérant qu'elle pourrait faire avancer les choses.


- Soyons clairs, tu es sûre que c'est bien Godot qui était le dernier à aller dans la salle ? C'est donc lui qui t'a rendu les clés ?

C'est à ce moment là qu'une troisième possibilité me traversa l'esprit. Il était possible que c'était ça, mais j'attendais la réponse d'Amy avant de m'avancer plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dick Tektiv
Modérateur
Inspecteur
avatar
Âge du Personnage : 32
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 102
Sam 8 Juil - 16:27
Dick Tektiv écouta attentivement les propos de son camarade. Il avait l'air à la fois sûr de lui et un peu résigné à ce que tout le monde le suspecte. Pourtant Godot c'était un bon gars ! Un peu froid parfois mais avec un bon fond, Dick le savait.
Maintenant qu'il y pensait, c'était à peu près le cas de tout le monde ici...

Est-ce que c'était vraiment les deux seules solutions ? Accuser Godot parce qu'il était entré en dernier ou Amy parce que c'était elle qui avait les clefs ?
Il essaya d'envisager plein d'autres scénarios mais il y avait trop de possibilités, trop d'incohérences... et ça filait un mal de crâne à ce simple capitaine qu'était Dick Tektiv.

Au football, il y a pourtant bien plus de gens sur le terrain.
Comment faisait le coach pour gérer tout ça ? ...... Mais, oui ! Coach Badd faisait toujours un plan détaillé avec les positions des joueurs.

Dick pris alors le crayon à son oreille, arracha une feuille d'un de ses cahiers et y gribouilla rapidement une petite chronologie.
Puis il parla assez fort pour que tout le monde l'entende.




J'ai une idée les gars, mais je vais avoir besoin de vous !



Je propose que pour y voir plus clair, on fasse une petite chronologie des entrées et sorties de chacun dans le laboratoire.



Par exemple, moi j'y suis allé vers 15h30 et j'ai seulement vu Godot y entrer après moi...



Mais faut pas s'arrêter là ! Il faut que tout le monde marque les informations qu'il connait !



Je suis sûr que ça va nous être très utile.



Je la mets à votre disposition sur le bureau. Si vous avez pas de stylo, je peux aussi écrire
à votre place !


Comme annoncé, Dick plaça cette feuille à portée de tous, sur la table la plus proche de la porte.


_________________
Quand M.Hunter ne diminue pas mon salaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
Valentine Roivas
Hôpital Sashoff
Médecin
avatar
Âge du Personnage : 27 ans
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 33
Lun 10 Juil - 13:53

- Faire une liste des entrées et sorties ? Ça me semble être un bon point de départ, mais il faut que chacun d'entre nous soit honnête et donne vraiment les heures auxquelles il est entré et sorti.


- Personnellement, je suis arrivée au laboratoire à 8h tapantes. J'ai attendu Amy qui avait les clés, nous sommes rentrées ensemble pour s'occuper de nos plantes et nous sommes ressorties. Je ne sais pas pour elle, mais je ne suis pas revenue dans le laboratoire jusqu'à ce matin.

Je n'étais pas vraiment convaincue que ça allait nous permettre de faire une percée, mais si ça pouvait nous aider à y voir un peu plus clair, ça valait le coup de faire cette liste. Le plus important, c'était surtout la plante de Phoenix qui était tombée et dans une moindre mesure les autres.

Après que Godot ait failli faire ses bêtises sur la scène, Lang a pris des photos de la scène et nous a donné des gants jetables à tous. J'allais donc pouvoir examiner la plante cassée de plus près, mais avant, j'ai regardé les plantes qui étaient encore intactes. Il était peut-être possible que le responsable avait fait une crasse sur plus d'une plante. Ça n'en n'avait pas l'air en tout cas. Les plantes de Tektiv, d'Amy et la mienne étaient avec leurs fleurs grandes ouvertes, et celles de Lang, Godot et Ray avaient leurs plantes à moitié ouvertes.

Maintenant, il était temps d'examiner la plante de Phoenix. En la regardant de plus près, elle était vraiment en piteux état : Les fleurs étaient fermées, l'étiquette normalement sur le pot traînait au sol et il y avait des bouts de verre partout autour. C'était triste à voir, mais ce n'était pas le pire. Je commençais à sentir une odeur assez particulière qui en émanait, et j'étais sûr de savoir ce que c'était. J'ai donc attrapé Godot pour lui demander confirmation :


- Dis donc, Godot. Viens sentir la plante à terre. Cette odeur... C'est du café, n'est-ce pas ?

Il n'y avait pas que ça qui me gênait après avoir examiné les plantes... Quelque chose était différent par rapport à hier, quand j'ai arrosé ma plante. J'ai donc été prendre le carnet qui est dans mon sac pour comparer, et c'est à ce moment que j'ai compris quelque chose.


- Attendez une petite minute... Non seulement quelqu'un a fait tomber une plante, mais il y a quelque chose d'anormal avec l'état des autres plantes !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Godot
Procureur
avatar
Âge du Personnage : 40
Fiche du Personnage : LIEN

Messages : 57
Mar 11 Juil - 18:54
Une liste datant les entrées et sorties de chacun?  Ca paraissait être un bonne idée, même si celle-ci venait tout droit des méninges de Tektiv. En même temps, il fallait bien commencer quelque part, non ?


- Pour ma part, j'était avec Lang et Wright, et nous sommes arrivés au labo vers 10h.
Comme la porte était fermée, on a attendu que Phoenix aille chercher les clefs chez Amy.
Une fois entré on a tous vaqué a nos occupations, et comme j'avais fini de prendre soin de ma plante, je suis sorti avant les autres.
Bon, la suite vous la connaissez, j'ai voulu faire vite et j'ai oublié mon thermos dans la salle.
Donc je suis revenu a 16h moins le quart, Dick m'a ouvert la porte, et j'ai rendu les clefs, à Amy, à 16h.


Godot avait fait son boulot, il espérait maintenant que les autres allaient faire de même, et que tout cela allait faire avancer l'enquête finalement. Mais c'était peine perdue, ils étaient censés compter sur l'honnêteté de chacun, et l'un d'entre eux était le coupable, rendant la plupart de ses témoignages biaisés.  
Qui a bien pu faire une telle chose ? Et surtout aller jusqu'au point de risquer la moyenne de chacun pour pouvoir s'en tirer?
Godot, était en pleine réflexion quand il fut interrompu par Valentine, qui l'attrapa. C'était la deuxième fois en moins de 30 minutes et ça commençait à l'ennuyer un peu. Il y avait pourtant bien d'autres moyens d’interpeller quelqu'un...

- Dis donc, Godot. Viens sentir la plante à terre. Cette odeur... C'est du café, n'est-ce pas ?


- Tiens, vous en avez mis du temps pour relever cet aspect de la scène de crime.
Hé oui, le liquide juste là, c'est bien du café. Et...



- Attendez une petite minute... Non seulement quelqu'un a fait tomber une plante, mais il y a quelque chose d'anormal avec l'état des autres plantes !


Quoi!? Qu'y avait-il ? L'état des plantes ? Ah, Godot avait peut-être une idée sur ce qui aurait pu se passer avec celles-ci.



-C'est vrai qu'en y repensant, nous nous sommes tous concentrés sur la plante de Wright,
mais qui nous dit que les autres n'ont pas été altérées aussi.

A ces mots Godot se dirigea vers sa paillasse afin de vérifier si tout allait bien et que personne d'autre n'avait touché à sa plante. Mais il gardait l'oreille tendue, afin d'entendre ce que Valentine avait à dire.

_________________
Ce qui se passe quand je vois Hunter:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valentine Roivas
Hôpital Sashoff
Médecin
avatar
Âge du Personnage : 27 ans
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 33
Dim 23 Juil - 14:22
- C'est vrai qu'en y repensant, nous nous sommes tous concentrés sur la plante de Wright, mais qui nous dit que les autres n'ont pas été altérées aussi.


- En effet, je pense qu'il n'y a pas qu'une plante qui a été altérée dans cette histoire, et je vais vous expliquer pourquoi.

C'est à ce moment que je décidais de poser mon carnet sur la table à la vue de tous mes camarades, en attirant leur attention sur les notes que j'avais pris hier :

Fleurs grandes ouvertes : Amy, Valentine, Phoenix
Fleurs à moitié ouvertes : Lang, Godot, Raymond
Fleurs toujours fermées : Dick


- Vous devez sûrement tous savoir que je souhaite devenir docteur à l'avenir. Et en tant que tel, on doit être capable de gérer l'état de plusieurs patients en même temps. J'ai donc décidé pour m’entraîner de noter l'état de tous les plantes chaque jour après m'être occupé de la mienne. Ce que vous pouvez lire sur mon carnet, c'est l'état dans lesquelles les plantes étaient hier à 8h.


- Maintenant que vous savez tous la situation des plantes hier, regardez l'état des plantes aujourd'hui.

À ce moment, je suis partie prendre un crayon dans mon sac afin de pouvoir noter comment étaient les plantes de chacun :

Fleurs grandes ouvertes : Amy, Valentine, Dick
Fleurs à moitié ouvertes : Lang, Godot, Raymond


- Déjà, la plante de Dick a ses fleurs grandes ouvertes. Vous trouvez pas ça bizarre ? Les Tubanthus Helierosus sont des plantes qui demandent à ce qu'on s'en occupe régulièrement, et ses fleurs se referment si elles ne passent ne serait-ce qu'une seule journée sans être arrosées.
Rien qu'avec ça, Dick, si en l'espace d'une journée tu as réussi à faire en sorte que les fleurs redeviennent bien ouvertes, je te félicite. Parce que si c'est possible, il n'y a aucun sens à être évalués sur comment on s'est occupé de notre plante pendant tous ces jours si juste bien s'en occuper le dernier jour peut nous assurer une bonne note.


- Maintenant, j'aimerais attirer votre attention sur la plante de Phoenix, mais surtout sur l'état de ses fleurs. Non seulement elle pue le café, mais ses fleurs sont fermées.


- Quand on met ça en relation avec l'état des plantes que j'ai fait hier et leur état actuel, je pense ne pas me tromper en disant que la plante qui est tombée n'est probablement pas celle de Phoenix mais plutôt celle de Dick, et que quelqu'un a échangé les étiquettes !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Témoins
Témoin
avatar
Messages : 207
Sam 5 Aoû - 14:41
Un petit pingouin jette un bref coup d'œil dans le laboratoire, puis continue sa lancée dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Dick Tektiv
Modérateur
Inspecteur
avatar
Âge du Personnage : 32
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 102
Sam 5 Aoû - 14:43
Alors que ses camarades partageaient leurs informations, Dick les notait soigneusement sur sa petite frise chronologique.




Et voilà ce que ça donne !

Il replaça la feuille sur la table, où tout le monde pouvait y jeter un oeil.

[Frise Chronologique]:
 

Dick était non seulement fier de lui, mais aussi très fier de ses camarades. Ils commençaient enfin à se comporter comme une équipe.
Toute cette solidarité, c'était exactement ce dont ils avaient besoin ! C'est cet esprit qui faisait toute la différence sur le terrain de football. Ça allait forcément les amener à une résolution heureuse de cette situation.

Mais comme le linebacker de l'équipe adverse, la réalité le rattrapa brutalement.


- Quand on met ça en relation avec l'état des plantes que j'ai fait hier et leur état actuel, je pense ne pas me tromper en disant que la plante qui est tombée n'est probablement pas celle de Phoenix mais plutôt celle de Dick, et que quelqu'un a échangé les étiquettes !


Choc. En pleine vitesse.




QUOIIIII ?!



Mais...

Le souffle coupé, Dick ne trouvait plus ses mots.
La lueur d'espoir qui brillait dans ses yeux s'éteignit doucement.



Ces fleurs... Je pensais que tous mes efforts allaient enfin payer.

Il passa quelques silencieuses secondes à contempler ce qu'il restait de la plante par terre.
Puis il releva la tête, visiblement déterminé à se concentrer sur autre chose.




Je comprends pas l'intérêt d'avoir fait ça.



Pourquoi avoir échangé les étiquettes ?
Pourquoi faire absolument en sorte que ce soit la plante de Nick qui soit bousillée ?



Il sait même pas encore que quelqu'un a cherché à lui faire ça.
Ça reste lui la vraie victime dans toute cette histoire.

_________________
Quand M.Hunter ne diminue pas mon salaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
Shi-Long Lang
Agent d'Interpol
avatar
Âge du Personnage : 30
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 156
Médailles :
Sam 5 Aoû - 21:50
S’apprêtant à répondre à Tektiv, Lang entendit sa camarade le faire avant lui. Écoutant tout ce qui était dit à cet instant, Lang eut un moment d'incompréhension.

- Maintenant, j'aimerais attirer votre attention sur la plante de Phoenix, mais surtout sur l'état de ses fleurs. Non seulement elle pue le café, mais ses fleurs sont fermées.


A cet instant, Lang recula d'un pas, surpris par ce qu'il venait d'apprendre. Murmurant un petit "Ca n'a aucun sens" inaudible, il se replongea dans sa réflexion sans vraiment prêter attention au reste. Les choses devenaient de moins en moins logiques et claires pour Shifu. Il ne devait y avoir un problème dans sa logique à la base. Repensant à ce qu'il s'était passé hier, il commençait petit à petit à entrevoir en début de solution à son problème. Rouvrant les yeux lentement, il s'avança de quelques pas tout en entendant les jérémiades de Tektiv. Ses yeux s'arrêtant sur la feuille se trouvant sur la table devant son camarade, Lang s'arrêta également. Il réfléchit un court instant à s'il devait donner cette information avant de se lancer.

" Tektiv, tu as raté ta frise. "

Lang sorti son calepin et en arracha une page pour la donner à son camarade tout en rajoutant :

" Quelqu'un est sorti discrètement de la pièce un quart d'heure après. "



" Quelqu'un qui ressemblait à quelqu'un qui devrait être présent ici d'ailleurs. "

Une goutte de sueur se fit sur le front de Lang.
Revenir en haut Aller en bas
Godot
Procureur
avatar
Âge du Personnage : 40
Fiche du Personnage : LIEN

Messages : 57
Mar 19 Sep - 14:28
Godot essayait de se rappeler tout les témoignages de ses camarades. Il n'arrivait pas à voir d'incohérences dans ces derniers. Il tenta donc de se repasser les évenements du jour en tête et il buta sur la déclaration de Mr Crabs.

-Tektiv, tu as raté ta frise.

Il n'était donc pas le seul à avoir remarqué ce détail.
En y réfléchissant, il ne s'était pas trop attardé sur celle-ci, il avait même presque oublié de la prendre en compte dans son raisonnement.
Il jeta un coup d'oeil à la frise et fut frappé par un fait qu'il avait omis. Comment était-il passé à côté d'une incohérence si visible !

-Quelqu'un est sorti discrétement de la pièce un quart d'heure après.
Quelqu'un qui ressemblait à quelqu'un qui devrait être présent ici d'ailleurs.


Godot décida de se lancer et de prendre la parole.


-Eh bien, je vois que certaines personnes nous cachent des choses.
Pour appuyer les propos de Lang je vous invite à vous rappeler ce qu'avait dit Crabs.
Amy, il t'avait bien sermonné sur le fait que la porte était ouverte ce matin, non ?
Donc quelqu'un serait rentré dans le labo après que je sois venu rendre les clefs à Amy.
Et d'après toi Lang ça serait Nick ? Si c'est bien ce que tu insinue ?

Il marqua une courte pause, histoire de se resservir un fond de café, et continua.


-Mais ce qui me chiffonne aussi, quand on prête ne serait-ce qu'une seconde d'attention à la frise, c'est le fait que Ray n'y figure pas.
Il ne fait pas partie des groupes qui sont partis au labo aux différentes heures indiquées sur le papier.

Il leur tendit la fiche, leur laissant le temps de vérifier la frise.


-Et sachant que, comme Val' l'a souligné, si on oublie d'arroser nos plantes,
ne serait-ce que pendant un jour, on verrait les fleurs de nos plantes se refermer.
Et pour l'instant, mis à part pour celle qui est explosée par terre, je ne vois pas d'autres plantes fermées.

Godot se tourna vers Ray.


-Tu nous doit donc des explications Ray.
Quand est tu entré dans la salle pour arroser ta plante ?
Et, surtout, comment as-tu pu faire pour rentrer seul dans la salle alors que les clefs se trouvaient chez Amy ?

_________________
Ce qui se passe quand je vois Hunter:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raymond Shields
Avocat de la Défense
Cabinet Hunter
avatar
Âge du Personnage : 44
Messages : 173
Médailles :
Sam 30 Sep - 17:10
Cela faisait une bonne dizaine de minutes que Ray écoutait attentivement ses camarades de classe faire leur investigation, tandis que lui écrivait sur son petit carnet toutes les infos qui sortaient d'ici et de là. Cependant il n'avait pas pris soin de remplir la petite frise de Tektiv... pour une raison personnelle. Cependant, après avoir soigneusement évité le sujet pendant de longues minutes, Godot le remarqua. Il fit tourner la fiche dans toute la salle pour que tout le monde voient bien le problème - l’absence de Ray sur la fiche - et s'adressa à lui :



-Tu nous doit donc des explications Ray.
Quand est tu entré dans la salle pour arroser ta plante ?
Et, surtout, comment as-tu pu faire pour rentrer seul dans la salle alors que les clefs se trouvaient chez Amy ?



C'était le point de rupture, Ray allait devoir parler... Mais après tout, qu'avait-il à se reprocher ? Pas d'avoir cassé la plante en tous cas... Il se décida à prendre la parole :






Hum... Oui ? Je suppose que je vous doit des explications... En effet, comment dire...



Devait-il vraiment le garder pour lui ? ...  Mais on le soupçonnerait du coup !  
Il allait essayer du moins.


Ok, je... Je suis venu arroser ma plante oui. A... à 14h oui ! Personne n'a pu me voir rentrer ou sortir à cette heure-ci n'est-ce pas ?

Raymond tentait de cacher son angoisse du mieux qu'il pouvait.


Je vous sens sceptique... Pouvez vous prouver que j'ai tord dans ce cas là ?


Raymond reprenait du poil de la bête avec cette dernière phrase. Il espérait que ça allait faire mouche.


Maintenant si tu le veux bien Godot, tend moi cette fiche pour que je puisse mettre mon nom et mon heure d'arrivée.

_________________
Quand Ray propose un câlin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» [High School DxD] Présentation
» Josh Price [TERMINE]
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Fairy Tail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Wright :: "Le Bar" :: Fan-Fictions / RP Alternatif-
Sauter vers: