Simulation de tribunal / RPG dans l'univers Ace Attorney - Phoenix Wright !
 

Cold Breath ~ [Godot/Nathan Archer]

 :: IRP → Zone hors de la ville :: Village Kurain :: Jardin Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Godot
Procureur
avatar
Âge du Personnage : 40
Fiche du Personnage : LIEN

Messages : 58
Jeu 22 Déc - 22:27
Comme tout les lundis, Godot se trouvait devant la tombe de Mia. Cela faisait trois mois depuis l'anniversaire de sa mort. Et comme toute les semaines, il se tenait là, un bouquet d'aconits à la main, les fleurs préférées de Mia. Il discutait avec elle, ou plus où moins monologuait, en lui racontant comment se passaient ses journées et à quel point elle lui manquait. C'est vrai que la vie était différente sans elle. Mia était le soleil qui illuminait ses journées, le café matinal qui le réveillait, elle était unique en son genre. Et il se lamentait, il savait qu'il aurait pu la protéger s'il avait été plus sur ses gardes, s'il ne s'était pas laissé piéger . Et comme d'habitude, au bout de plusieurs minutes de dialogue, il versait quelques larmes qui venaient mourir sur le sol enneigé. Mais, malgré le froid et la neige cinglant la peau de Godot, celui-ci restait de marbre, intangible, durant des heures. Des heures pendant lesquelles il contemplait la tombe de Mia et les gravures inscrites sur celles-ci. Cet endroit était un peu le lieu où Godot venait relâcher la pression, un peu comme son havre de paix, aussi glauque que ça puisse paraître. Il était maintenant assis dans la neige et essuyait les flocons qui tombaient sur la tombe, c'était un peu sa manière de passer du temps avec Mia. La paisibilité qui régnait jusque là dans le cimetière fut dérangée par des pas réguliers dans la neige, qui s’arrêtèrent juste derrière lui. Godot attendit quelques secondes avant de se relever, c'était clair, la personne derrière lui était venue pour voir la tombe de Mia. Il se retourna et se retrouva face à un homme d'une trentaine d'années, vêtu d'un costume trois pièces, malgré le froid. Godot l'avait déjà aperçu au tribunal, mais ce n'est pas la raison pour laquelle il l'avait reconnu. C'était Nathan Archer, un avocat de la défense qui avait eu une avec une relation amoureuse avec sa fiancée. Il en voulait à celui-ci, non seulement parce qu’il lui avait fait de l'ombre envers Mia, mais surtout parce que, lui, n'avait aucune excuse quand au fait qu'il n'ait pas été là pour la protéger, et ça, il ne pouvait l'accepter.
Godot voulait le tester, il voulait le titiller, il alla donc droit au but.

-Tiens donc ! Qu'est ce que vous faites ici Arscher ?
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Archer
Avocat de la Défense
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 26
Ven 23 Déc - 0:44
" … Non. Pas aujourd'hui."

Les trois mots résonnèrent dans la tête de Nathan aussi clairement que si il les avaient prononcés lui-même. Il s'était figé net lorsqu'au détour d'une des bâtisses qui formaient le modeste village de Kurain, il distingua au loin une figure humaine qu'il ne connaissait que trop bien, se tenant là où d'habitude personne ne venait le déranger lorsqu'il s'y rendait, une fois par an. Il aurait aisément pu faire demi-tour avant que l'autre ne le remarque. Il aurait pu. Mais il se refusait à s'abstenir de lui rendre hommage sous prétexte que Godot s'y trouvait déjà. Il espérait juste que ce dernier parvienne à mettre son ego de côté afin d'éviter une confrontation trop brutale, car ce n'était ni le lieu, ni le moment.

Une fois n'était pas coutume, Archer était vêtu de manière anormalement sobre, recouvrant son sempiternel costume, aujourd'hui d'un noir de circonstance, d'un long manteau le protégeant du froid, et arborant une paire de lunettes de soleil destinée à masquer son regard anormalement grave. A la main, il tenait un bouquet de roses. Rouges. Un classique, mais il faut dire que sur cet aspect, l'avocat était un brin vieux-jeu.

Reprenant sa marche pour franchir les quelques mètres qui le séparaient de la tombe de sa défunte amante, une foultitude de pensées lui traversèrent brièvement l'esprit, la majeure partie dirigées vers son "rival", et fort peu élogieuses. Le spectre d'Armando avait toujours plané sur la relation que Nathan avait entretenu avec Mia, tant l'accident qui avaient couté la vie à son prédécesseur semblait encore peser sur la conscience de l'avocate. Et si malgré ça, leur romance avait très certainement eu plus de bons moments que de mauvais, il savait pertinemment que son nom finissait par revenir sur le tapis lors de leurs conflits. Jusqu'à leur rupture, abrupte, dont il avait énormément souffert. Si seulement il avait eu plus de temps …

Mais il chassa cette dernière remarque, comme à chacune des nombreuses fois où elle refaisait surface dans son esprit. Revenir sur ce qui s'était passé ne changerait rien, il fallait continuer à vivre avec ces incertitudes, et aller de l'avant, sans jamais l'oublier. D'où sa présence en ce jour spécial pour lui, malheureusement gâché par la présence de RoboProc, comme il aimait à l'appeler.

Quand celui-ci se tourna vers lui pour s'enquérir des raisons de sa présence, Archer ne broncha pas. D'une voix basse et monocorde qu'on ne lui connaissait pour ainsi dire pas, il répondit au procureur :

- Je suis venu présenter mes hommages à une personne qui m'est chère. Et pour une fois, je comptais ne pas avoir à l'ouvrir. Mais il a fallu que vous soyez là.

Contournant sans plus de considérations son interlocuteur, il déposa doucement son bouquet sur la tombe de Mia, qu'il fixa quelques secondes sans mot dire, avant de finir par se relever pour faire à nouveau face à Godot.

- Pourquoi aujourd'hui ? C'est vrai, y'a 364 autres jours dans l'année où je ne suis pas là, ça vous laisse quand même une belle marge de manœuvre, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Godot
Procureur
avatar
Âge du Personnage : 40
Fiche du Personnage : LIEN

Messages : 58
Jeu 5 Jan - 14:57
-Je suis venu présenter mes hommages à une personne qui m'est chère. Et pour une fois je comptais ne pas avoir à l'ouvrir. Mais il a fallu que vous soyez là.

Godot se doutait qu'Archer allait lui répondre ceci, en même temps, qu'aurait-il pu lui dire d'autre? Mais il ne se souciait pas de la raison de sa venue, qu'il soit venu pour une raison ou une autre ne l'intriguait guère, ce qui le préoccupa, par contre, fut sa manière de l'exprimer.  "Il a fallu que vous soyez là", Archer semblait vouloir faire comprendre à Godot qu'il n'avait pas sa place ici.
Il comprenait sa réaction, une réponse froide et directe, un peu normale entre rivaux. Ils étaient tels des chevaliers qui se déchirent pour le cœur de leur promise, sacrifiant sang et sueur dans leurs batailles.
En revanche, il n’adhérait pas à celle-ci, comment osait-il remettre en question la légitimité de sa présence ?! Godot fronça les sourcils, lui qui avait passé tant de temps auprès de Mia, qui connaissait tout d'elle, lui qui avait tant fait pour qu'elle lui pardonne.
Cette remarque resta en travers de la gorge de Godot, mais il n'allait quand même pas se laisser abattre par ces quelques mots. Au contraire, il réfléchissait déjà à quelle pic il pourrait lui renvoyer.

-Pourquoi aujourd'hui ? C'est vrai, y'a 364 autres jours dans l'année où je ne suis pas là, ça vous laisse quand même une belle marge de manœuvre, non?

Tiens donc, il lui reprochait d'être venu ici au même moment. Serait-ce de la jalousie que Godot sentait ? Sa présence le dérangeait certainement. Le procureur voyait bien que celui-ci insistait sur sa personne, laissant l'opportunité à Godot de déceler l'égocentrisme dont Archer était victime. Ce qui fut accentué par le fait qu'il laissa sous entendre que c'était à Godot de faire en sorte qu'ils ne se croisent pas. Pour quelles raisons était-ce à lui d'agir?  
Eh bien qu'il en soit ainsi, Godot allait jouer sur ce terrain, mais il se devait de ne pas être trop brutal, ils étaient quand même devant la tombe de Mia.


- Pour vous, Artcher, ça serait à moi, qui offre 52 de mes journées par an, de "manœuvrer" comme vous le dites si bien? Alors que vous ne faites que l'incroyable effort de ne venir qu'un jour.

Ça y'est, le coup de feu était tiré, il ne pouvait plus revenir sur ses mots. Tel un char perçant les défenses rivales, Godot devait continuer sur sa lancée. Mais sur quoi allait-il embrayer? Une idée lui vint à l'esprit, il allait l’entraîner sur un chemin dont lui seul connaissait l'issue.


- Mais c'est vrai j'oubliais, quelqu'un d'aussi égocentrique que vous ne pourrait avoir de telles idées, il faut toujours que vous soyez le centre du monde. Je comprends mieux maintenant vos disputes avec Mia.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Commande pour un archer hobbit :)
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Wright :: IRP → Zone hors de la ville :: Village Kurain :: Jardin-
Sauter vers: