Simulation de tribunal / RPG dans l'univers Ace Attorney - Phoenix Wright !
 

Nathan Archer
Avocat de la Défense
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 26
Mer 21 Déc - 1:21
Le moteur vrombissant de la très vintage Dodge Challenger de Nathan Archer se tût peu à peu alors qu'il garait impeccablement le véhicule en bas de l'immeuble qui abritait le Cabinet Kuss & Co. Un cabinet certes modeste, mais qui jouissait d'une excellente réputation au sein de la ville. Il n'en fallait pas plus à Nathan, lui qui, à la suite d'une énième bisbille avec son ancien employeur, avait décidé d'en claquer la porte, encore. Il est vrai que ces derniers temps, il avait tout de l'avocat nomade, allant là où son CV, pourtant bien fourni, lui permettait d'accéder, mais malgré ses performances indéniables au Tribunal, son tempérament exaspérant avait vite eu raison de la patience de bon nombre de collègues. Bien sur, l'idée de monter son propre Cabinet lui avait déjà traversé l'esprit … mais la prise de tête monumentale que représentait la logistique, le financement, et le recrutement de cette entreprise avaient eu tôt fait de calmer l'éternel flemmard en lui.

C'est donc logiquement qu'il avait obtenu d'Amy Kuss un rendez-vous sur place pour finaliser son embauche, rendez-vous auquel il se rendait présentement. Il sortit de sa voiture, son "bébé", comme il aimait à l'appeler quand il était seul, révélant un homme pour le moins élégant, au costume-cravate gris anthracite tombant impeccablement sur sa carrure qu'on devinait entretenue. Ses yeux bleus étaient dissimulés derrière une paire de Ray-bans classiques, tandis qu'il arborait un sourire indélébile.

"Les affaires reprennent !"
se prit-il à penser.

Sans plus attendre, il passa la porte de l'immeuble non sans s'être annoncé à l'interphone d'une voix suave et joviale. Dans l'ascenseur, il réajusta son nœud de cravate, et ôta ses lunettes qu'il rangea dans la poche avant de sa veste. Satisfait de l'image que lui renvoyait le miroir, il franchit les quelques pas qui le séparaient de la porte du cabinet, prêt à se vendre comme il l'avait déjà fait maintes et maintes fois par le passé. Il pressa sur la sonnette, et lorsque la porte s'ouvrit quelques secondes plus tard, il ne put s'empêcher d'apprécier mentalement le physique de sa potentielle future associée.

- Amy Kuss, je présume ? Nathan Archer, votre nouveau partenaire contre le crime ! Ravi d'enfin faire votre connaissance ! lanca t-il d'une voix naturellement empreinte de chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Kuss
Avocate de la Défense
Kuss Attorneys
avatar
Âge du Personnage : 29 ans
Messages : 161
Médailles :
Jeu 29 Déc - 12:49
Elle posa le casque de moto sur le meuble et ébouriffa légèrement ses cheveux avant de prendre une brosse qu'elle laissait toujours dans son bureau pour leur redonner une forme correcte et professionnelle. Elle était venue encore plus tôt que d'habitude ce jour-là parce qu'elle savait qu'elle allait prendre du retard avec l'entretien qu'elle allait avoir avec ce nouvel avocat. Enfin, nouvel avocat… Ce n'était pas un bleu, mais ce serait le premier qu'elle prendrait à ses côtés dans son cabinet. Ca faisait un moment qu'elle songeait à prendre quelqu'un sans pour autant chercher et c'est finalement quelqu'un qui était venu à elle. Bien sûr, elle avait minutieusement étudié son CV et son profil. Elle ne voulait pas de n'importe qui dans son cabinet alors elle avait bien pris soin de récolter des informations sur ce Nathan Archer. C'est ainsi qu'elle avait appris que l'homme plus âgé qu'elle avait obtenu son diplôme avec des notes plus que bonnes sans pour autant être un petit génie plaidant déjà à 15 ans. Non, son succès avait été clairement le fruit d'un dur labeur. Amy préférait cela. Parce que c'était le signe de quelqu'un qui travaillerai correctement.

My name is no. My number is no. My sign is no. You have to let it go. L'avocate éteint la radio qu'elle avait mis pour écouter les informations et déverse désormais une musique qui l'intéresse peu. Elle ne s'est jamais sentie bien mélomane, il fallait l'avouer. Elle finit de boire son mokaccino lorsqu'on frappe à la porte, il aura fait vite entre le moment où il lui avait parlé quelques minutes avant à l'interphone et le moment où il avait frappé. Elle posa sa tasse marquée d'un slogan Ask me about my feminist agenda, cadeau de sa tante quelques années plus tôt à la suite d'une plaisanterie des deux (Amy lui avait offert un tee-shirt Smash capitalism ! Smash Patriarchy ! en retour de vanne), sur le bureau avant d'aller ouvrir la porte. Elle se retrouve face à ce que l'on pourrait voir comme l'humanisation même du concept bcbg. Costume impeccable, air sérieux, mâchoire ciselé. Le genre que son père avait pu fréquenter des tonnes de fois et qui, chaque fois qu'elle avait encore le malheur de les croiser pour le peu qu'elle rendait visite à ses parents, ne manquaient pas de tenter de l'attirer dans leurs filets pour une vie bien rangée d'épouse de riche. Elle contrastait sûrement, avec sa veste en cuir couvrant encore ses épaules. « Monsieur Archer. » le salua-t-elle en lui offrant une poignée de main assurée, peu impressionnée par l'homme face à elle. « Je vous en prie, entrez. Mais ne vous avancez pas trop vite, vous n'êtes pas encore mon employé. » Elle avait mis l'accent sur le dernier mot, histoire de bien lui faire comprendre qu'autant ils travailleraient ensemble, autant elle n'était pas sa partenaire mais bien sa supérieur.

Elle l'amena dans son bureau où elle l'invita à s’asseoir avant de prendre sa propre place. Elle termina son café et posa la tasse sur un meuble un peu plus loin avant de lui sourire aimablement, du plus aimable qu'elle puisse réussir à être en tout cas. « Vous êtes un élément intéressant, monsieur Archer. Sérieux, méritant, avec une bonne réputation au sein de tribunal. Tout cela est vraiment positif. Il y a juste une petite chose qui me dérange, si je puis me permettre... » Elle ouvre à nouveau le dossier qu'elle a composé avec les informations obtenues sur son futur employé, même si elle n'en a pas totalement besoin. « J'ai entendu parler d'une disparition de six mois il y a quelques années. Tout cela semble ne jamais s'être reproduit mais comprenez que cela cause tout de même un précédent et que je n'aimerai pas qu'un membre de mon cabinet disparaisse aussi soudainement... »

_________________

I'm not sure I can say there is a clean line between me as an individual and me as a lawyer.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Archer
Avocat de la Défense
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 26
Jeu 5 Jan - 19:00
Il ne serait pas venu à l'idée de Nathan de juger la jeune femme qui lui ouvrit la porte sur son style vestimentaire, certes très différent de l'image qu'on pouvait se faire d'une avocate. Si pour lui, il était impensable de dissocier professionnalisme d'élégance, les années de pratique qu'il avait derrière lui avaient été autant d'occasions de croiser des specimens assez détonant au Tribunal. Et si un Procureur Général pouvait plaider avec la tenue d'Austin Powers, le fait qu'une avocate arbore un style plutôt rock ne le gênait absolument pas, tant qu'il n'était pas question de l'inciter à faire de même.

Il répondit à la poignée de main d'Amy avec la même assurance dont elle faisait preuve, ne manquant pas au passage de déceler dans ses réactions la direction qu'allait prendre cet entretien. Car malgré l'apparente désinvolture dont il était régulièrement taxé, Archer était pourtant assez doué dans l'art de décrypter les gens. Un peu comme Columbo, qui s'amusait à paraître inoffensif pour mieux percer à jour un assassin, lui jouait la carte de l'impertinence pour mieux désarçonner ses adversaires. Et son sens de l'araignée lui disait que cela ne serait pas une partie de plaisir, ce qui lui fut confirmé par la façon dont Miss Kuss tempéra ses propos.

Ainsi, il n'était pas encore son "employé". Cela concordait bien avec les informations qu'il avait lui-même obtenu sur son interlocutrice, réputée pour son côté vindicatif face à l'adversité, surtout si celle-ci était incarnée par un mâle blanc cis-machin truc … bref, tout ce que Nathan semblait incarner. Qu'à cela ne tienne, il savait pertinemment où il mettait les pieds en se présentant à ce cabinet, et cela ne faisait que le conforter dans l'idée que cet entretien allait se révéler intéressant.

Il ne tiqua donc pas lorsqu'elle mentionna ce point de détail, préferant la suivre jusqu'à son bureau où celle-ci lui indiqua une chaise où il s'installa, visiblement à l'aise sans pour autant en abuser. Il ne manqua pas de remarquer le mug et son inscription, qui dans sa tête agit comme une confirmation des réflexions qu'il s'était fait plus tôt. Mais après tout, il avait bien lui-même un mug qui affichait "World's Best Boss", en référence à sa série préférée, The Office. Alors il n'allait pas la catégoriser juste sur cette base. Pas encore, tout du moins.

Lorsqu'Amy commença à faire l'article de ses mérites, Nathan ne réprima pas un sourire satisfait, avant d'hausser un sourcil à la mention de sa réputation.

- Vous êtes sure de ne pas vous être trompé de dossier ? Parce que j'étais au Tribunal encore hier, et je crois avoir entendu un des procureurs me traiter de petit con arrogant !

Mais il n'eut pas le loisir de juger de l'effet de sa blague puisqu'en parcourant son dossier, Amy alla directement droit au but, appuyant d'entrée de jeu sur ce qu'elle ne savait probablement pas être sa seule faiblesse. Et même avec toute la bonne volonté du monde, il ne put empêcher son sourire indélébile de se figer. Parce que là, on ne jouait plus.

- Vous avez la réputation d'être une avocate plutôt bienveillante, Mlle. Kuss, alors je vais vous accorder le bénéfice du doute, et présumer que vous posez cette question par pur souci logistique. énonça t-il d'un ton qui, sans pour autant être froid ou désagréable, avait définitivement perdu de sa chaleur. Mais sachez que ce qui s'est passé à l'époque touche à un domaine au-delà du privé. Comme vous l'avez souligné, cela n'est arrivé qu'une seule fois, et je n'avais pas d'obligation professionnelle à ce moment là, donc à moins que vous n'ayez une curiosité malsaine à satisfaire, nous nous en tiendrons à ça, si vous le voulez bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [privé] Kathlin & Angie | partners in crime
» Partners in crime (Luke Holmes/ Thalia Bubble)
» Jamaica struggles to fight crime
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» crime contre l' humanité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Wright :: IRP → Ville :: Cabinets d'avocats :: Cabinet Kuss Attorneys-
Sauter vers: