Simulation de tribunal / RPG dans l'univers Ace Attorney - Phoenix Wright !
 

Afterwork chargé [Team Proc ♛ / RP semi-détente]

 :: IRP → Ville :: "À La Bar" Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Benjamin Hunter
Fondateur
Procureur Général
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 780
Médailles :
Lun 1 Aoû - 13:52
Le vendredi soir peut être signe d'un bon weekend qui commence. C'est le cas pour beaucoup de travailleurs du pays, qui partent quelque part en amoureux, ou qui passent deux jours à se prélasser dans leur lit, ou à sortir.
Ça n'était pas le cas des gens travaillant pour la Justice. La plupart passaient leur temps libre à rattraper le retard de la semaine. Les sorties du bâtiment du Barreau se faisaient avec de lourds dossiers sous le bras, afin de ramener le travail à domicile et ne pas avoir à faire trop d'heures supplémentaires en semaine. Tout cela s'était aggravé depuis l'arrivée de l'Administration Gant. Des dizaines d'accusés déférés devant un Juge chaque semaine. Les résultats de la Police s'étaient considérablement améliorés, mais le tôt d'innocents arrêtés crevait aussi le plafond. Mais ça, les médias n'en parlaient pas.

"C'est une période sombre que nous traversons, et nous devons réagir par des moyens plus importants."

C'est donc alors qu'Hunter, la mort dans l'âme, pris un dossier sous le bras et s'apprêta à rejoindre sa voiture au parking. Jusqu'à ce qu'il croise le tableau d'affichage de l’accueil, avec une petite annonce griffonnée dessus. Une écriture approximative, des petits dessins et symboles franchement limites tout autour, cette annonce était identifiable entre toute. Une jeune Procureure qui faisait encore des siennes.
L'annonce invitait globalement les Procureurs "les plus cools" à venir "se la coller" au bar à la fin de la journée pour oublier "tous les vieux Morray" du barreau. Inutile de vous dire que le sang monta rapidement à la tête du Procureur Général.
D'un pas rapide et colérique, Benjamin Hunter se dirigea vers le bar en question, bien décidé à remettre à leur place tous ceux ayant eu la bravoure de venir, et surtout l'auteur de la petite sauterie.

1er Août, 18h00
"A la Bar"

Evidemment, Hunter était pile à l'heure du rendez vous, mais personne n'était encore arrivé. Étonnant. Il s'assit à une table au fond, afin d'épier tous ceux qui arriveraient alors qu'ils croulaient sous la charge de travail. Et se commanda une bière.

_________________

Billie Jean is not my lover o/
Revenir en haut Aller en bas
Louise O'Brien
Graphiste
Procureure
avatar
Âge du Personnage : 26
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 281
Médailles :
Mar 2 Aoû - 23:55

L'auteur du crime ne tarda pas à franchir les portes du bar, son perpétuel sourire collé sur le visage. Elle était plutôt fière de son coup, à vrai dire. Rien de tel qu'une soirée autour d'une table, Guinness en main, pour détendre l'atmosphère plutôt chargée qui régnait au tribunal. Que l'alcool coule à flots !

Ça ne ferait pas de mal à la plupart de ses collègues, pensait Louise. La plupart avaient un balai enfoncé si profondément dans le fondement que ça en devenait terrifiant. Hunter, qu'elle commençait à bien connaître, avait juste besoin de se détendre un peu. Le pauvre homme avait l'air stressé vingt-quatre heures sur vingt-quatre. A vrai dire, elle ne se l'imaginait pas avoir une vie privée en-dehors du tribunal. Et Franziska Von Karma, c'était encore pire ; elle la terrifiait rien qu'en la regardant. Il y avait aussi ce M.Celes, un cinglé qui s'habillait comme à la Renaissance et avait confondu le bâtiment des Procureurs avec la paroisse voisine. Elle ne connaissait pas assez les autres, mais elle espérait que du monde vienne. Elle avait essayé de toucher l'audience la plus large possible avec son affiche.

Le bar était encore partiellement vide, la soirée n'ayant pas encore commencé. Elle découvrit avec surprise que quelqu'un s'était déjà installé - Hunter ! Tout sourire, Louise le rejoint en déposant bruyamment son sac sur la table.

- Procureur Général ! Ça me fait plaisir que vous soyez venu !

Les autres n'étaient pas encore là, on dirait. Elle se pencha vers Hunter avec un air de conspiratrice.

- Vous avez invité d'autres gens ? Et vous avez pris quoi ? Moi, ça sera une Guinness.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Hunter
Fondateur
Procureur Général
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 780
Médailles :
Mer 3 Aoû - 2:03
Benjamin Hunter avait machinalement sorti un papier de sa mallette. Il relis la ligne de plaidoirie de Boulay pour son procès du lendemain. Ses dents grincent. Et qui était ce Boulay, de toute manière ?

Dépité, il reposa sa feuille sur la table et regarda autour de lui. Il reconnu pas mal de têtes croisées au tribunal. Les années et les affaires remportées commençaient à s'accumuler. Rien qu'à penser à la retraite, le cœur du Procureur Démon bondissait dans sa poitrine. Jamais il ne pourrait laisser le Barreau, l'endroit se transformerait en cirque ou en jardin d'enfants sans lui, les procureurs balançant des feuilles dans les couloirs à la fin de leur journée et fumant dans les toilettes comme des collégiens. Tel était l'image du chaos pour cet homme torturé qu'était Benjamin. Puis, il repensa à Gant. L'endroit se transformerait probablement en cimetière, en fait.

Benjamin secoua la tête pour effacer cette image lugubre et se replongea alors dans son document. Mais alors qu'un cancer se développait lentement dans le cerveau d'Hunter à la lecture du programme de Boulay, celui-ci fut interrompu par une jeune femme arrivant dans le bar, tout sourire. Hunter agrippa le rebord de la table.

-Alors je ....

- Procureur Général ! Ça me fait plaisir que vous soyez venu !

Elle balança son sac sur la table, et fit voler les papiers tout autour d'un procureur horrifié par le génie ou alors la stupidité du démon face à lui.

- Vous avez invité d'autres gens ? Et vous avez pris quoi ? Moi, ça sera une Guinness, dit-elle indifférente et toujours tout sourire.

Une Guiness. Elle allait prendre une Guiness. Et elle était contente. Le Procureur Général la fixa longuement, les yeux exorbités, une veine palpitant sur le front. Une infime partie de lui mourrait au fond de son être. Il hésita à renverser la table, mais trouva cela incongru et peut-être un brin hasbeen.

-NNGHHOOH !!!

Tous les client du bar se tournèrent vers lui qui s'était levé d'un bond. Il du ravaler sa fierté comme il aurait avalé une pelote de laine et se rasseoir. Il chuchota sévèrement :

-Vous croyez qu'on a le temps de se la couler douce en ce moment ? On bat le record d'affaires à plaider ce mois-ci et vous voulez prendre ... une Guiness ?!

Hunter essaya de la fusiller du regard le plus longtemps possible avant que sa rétine se mette à se décoller. Au beau milieu de ce duel de regard improbable, le serveur vint poser sur la table la bière ambrée qu'Hunter avait commandé plus tôt.

"..."

Benjamin se redressa sur sa chaise, posa ses mains sur la table, et essaya de se sauver la face, l'air faussement indifférent.

-Humm, merci. Et une Guiness pour ma collègue, je vous prie.

Le serveur parti, Hunter se racla la gorge, fuyant son poulain des yeux.

-Et sinon, qui a ... prévu de venir ?

HRP:
 

_________________

Billie Jean is not my lover o/
Revenir en haut Aller en bas
Louise O'Brien
Graphiste
Procureure
avatar
Âge du Personnage : 26
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 281
Médailles :
Ven 12 Aoû - 21:07
L'air furieux et les yeux exorbités de son chef ne parvinrent au cerveau de Louise que lorsqu'il était trop tard. Elle sursauta légèrement - on n'avait pas idée de crier comme ça dans un bar, maintenant toute la salle les regardait - et plissa les yeux avec une expression contrariée. Ca allait être très difficile de faire se dérouler ce super afterwork comme elle voulait.

- Justement, M. Hunter. Jamais le Barreau n'a eu autant besoin d'une distraction !

Elle examina Hunter des pieds à la tête et lui lâcha sans aucune gêne :

- Regardez-vous, vous êtes crevé. Vos cernes rivalisent avec ceux du Juge ! Il faut qu'on se détende un peu, sinon on va tous finir par craquer, assura-t-elle avec aplomb. Et rien de mieux qu'une Guinness pour détendre un peu l'atmosphère. Le serveur les interrompit pour prendre sa commande et déposer une consommation sur la table. Elle haussa un sourcil amusé.

- Ah, donc vous aviez quand même commandé ! Un grand sourire revint prendre sa place sur le visage de Louise. Vous verrez, ça va être drôle. Les autres sont censés arriver sous peu.

Elle se laissa nonchalamment tomber sur sa chaise dans une posture déconseillée par tous les ostéopathes de France, sa longue chevelure rousse s'étalant négligemment sur ses épaules.

- Voyons voir... J'ai envoyé des invitations à Mlle Von Karma, M. Celes, Mlle Camus, M. Boulay, M. Godot et tous les autres. Ils devraient plus tarder maintenant. » Pour être plus précise, elle avait glissé une invitation dans les bureaux ou affaires de chaque Procureur du bâtiment, utilisant parfois des méthodes qui frôlaient dangereusement le viol de vie privée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Hunter
Fondateur
Procureur Général
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 780
Médailles :
Sam 13 Aoû - 0:25
Hunter leva un sourcil quand elle se permit de lui faire remarquer ses cernes catégorie poids lourd. Evidemment, elle pouvait cacher les siennes avec du maquillage. Au Barreau, tous les employés se devaient d'avoir des cernes. Depuis l'arrivée du nouveau Commissaire, cela était quasiment devenu un pré-requis.
Il resta complètement impassible quand Louise se mit à fanfaronner en voyant sa bière, dans le blasement le plus total. Il la rapprocha de lui, comme s'il avait peur qu'elle lui vole. Il bu quelques gorgées tout en la surveillant d'un œil.

- Voyons voir... J'ai envoyé des invitations à Mlle Von Karma, M. Celes, Mlle Camus, M. Boulay, M. Godot et tous les autres. Ils devraient plus tarder maintenant. »

Les pupilles d'Hunter se contractèrent en une demi seconde et il recracha sa bière dangereusement près de sa collègue en s'étouffant.

-VOUS AVEZ QUOI ?!

Le Procureur Démon ramassa une des feuilles du rapport encore par terre et lui colla en plein visage.

-Ce Boulay là ?!

Hunter agrippa la table en regardant autour de lui.

-Il faut partir ! S'il nous trouve, sa mauvaise haleine va nous imprégner pendant des semaines. Qu'avez vous fait O'Brien ?

Puis, se rendant compte du ridicule de la situation, il s'étendit sur sa chaise avec un sourire forcé, tout en portant la bière une nouvelle fois à ses lèvres, une légère grimace pour appuyer son propos.

-On est bien d'accord que son odeur est la pire ? Ce qu'on sent dans le couloir, ce n'est pas les relents d'égouts, mais sa senteur imprégné dans le papier peint ?

Peu habitué à boire, quelques gorgées de bière avaient suffit à briser les premières défenses de l'homme.

_________________

Billie Jean is not my lover o/
Revenir en haut Aller en bas
Rebecca Camus
Procureure
avatar
Âge du Personnage : 23
Messages : 44
Médailles :
Sam 13 Aoû - 1:08

Comment en était-elle venue à se rendre dans ce bar ? Qu’est-ce qui lui a pris d’accepter cette foutue invitation ? Pourtant, toute son âme lui avait criée haut et fort de ne point y aller, de ne pas rejoindre le gang de rabats joies que formaient les procureurs de la ville. Car oui, s’il y a bien une chose qu’elle ne veut pas, c’est se retrouver au milieu de tous ces vieux ronchons qui se trouvent avoir autant d’humour qu’une porte de prison. Et parfois, Rebecca préférerait la porte de prison à ses collègues. Mais bon, malgré tout, elle a fini par se convaincre d’y aller en voyant l’allure de la carte qui lui donnerait peut-être l’occasion de rencontrer un autre procureur avec visiblement un sens un peu plus poussé du fun.  Quoique, le responsable de cette soirée va sûrement s’en mordre les doigts avec le Procureur Général, pauvre de lui.

Arrivant vite sur place après avoir fait un rapide détour par chez elle, la jeune femme débarqua dans le bar, habillée d’une simple petite robe noire et se met à scruter les environs pour tenter d’identifier ses collègues. Il ne lui faut cependant pas plus de trente secondes pour reconnaître son supérieur dont elle s’approcha rapidement, prêtant une oreille attentive à sa discussion avec autre femme.

- Plus que d’accord ! Il n’y a aucun doute quant au fait que les relents monstrueux qui envahissent le couloir viennent de cette démoniaque créature à lunettes !

Plus intrusive dans une conversation, tu ne fais pas. Mais au moins, elle avait attiré l’attention du… couple ? L’idée lui partit vite de l’esprit, ayant déjà été informée de la rumeur comme quoi le supérieur aurait déjà une amante, une certaine Flavie il lui semblait. A moins qu’il soit un coureur de jupons ?

- Rebecca Camus, j’ai reçu une invitation pour une soirée entre procureur, ai-je sonnée à la bonne porte ?

Elle accompagna ses paroles d’un grand sourire sur son visage, contente de voir que les deux avaient déjà commencés à se mettre à l’aise au vu des bouteilles disposées à côté d’eux.

- Serveur, une bière brune, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Franziska Von Karma
Modératrice
Procureure
avatar
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 129
Médailles :
Lun 22 Aoû - 21:15
Passer une après-midi à remplir de la paperasse dans son bureau semblait suffisant aux yeux de Franziska. Cette tâche faisait partie intégrante du travail de procureur et devait, par conséquent, être remplie de manière parfaite et irréprochable néanmoins, ce n'était pas l'activité que la jeune procureure préférait. A chaque instant, elle risquait de se lasser du silence pesant et viendrait presque à regretter les remarques idiotes et inutiles d'un certain détective. Le fouet qui reposait sagement sur le bord de son bureau  pourrait dire la même chose. Une fois son travail finalisé, elle utilisa son trombone pour regrouper les quelques feuilles alignées sur le bureau. Elle replaça une lampe qui lui semblait dangereusement proche du bord et après une rapide inspection, se leva et se dirigea  vers la porte. Avant qu'elle n'atteigne celle ci, Franziska remarqua un petit papier, plié en quatre, prêt de l'entrée.

Il lui fallut un certain temps pour reconnaître l'écriture appliquée, pour une fois, de Louise. La petite feuille, dûment décorée, l'invitait, elle et tous les autres procureurs, à une petite soirée, organisée par ses soins, « A la bar ». Histoire de se détendre surement, l'intention était attentionnée mais totalement inutile. Aucun procureur sérieux n'accepterait de se détendre, ce n'était pas le moment pour une telle soirée de toute évidence. L'espace d'un instant, Franziska se sentit désolée pour sa jeune collègue qui ne s'amuserait certainement pas autant qu'elle l'imaginait ce soit. L'invitation étant inutile, elle se retrouva dans la corbeille du bureau.

Franziska prit soit de refermer la porte derrière elle et passa devant l'accueil où une Maguy enjouée la salua :


- Bonsoir mademoiselle Von Karma ! Amusez vous bien !J'ai cru comprendre que mademoiselle O'brien organisait une petite fête entre procureurs.
- En effet mais je ne compte pas m'y rendre et je doute que mes collègues soient assez idiots pour ne pas décliner cette invitation...
- Vous croyez ? Et bien, j'ai vu monsieur Hunter se précipiter dehors après avoir vu l'annonce sur le tableau d'affichage, il avait l'air assez emballé !

La jeune procureure se tourna vers le fameux tableau pour voir le morceau de papier et ses décorations voyantes même d'une certaine distance. Alors comme ça, Louise avait su convaincre son petit frère... ? L'idée était tellement improbable et pourtant, Franziska venait à  en douter... Elle quitta le bâtiment avec comme idée de se rendre « A la bar », dans le seul but de vérifier qui avait pris la peine de se déplacer.

¤¤¤¤

L'endroit était assez vide pour un vendredi soir ce qui permit de facilement repérer ses collègues vers qui la jeune femme se dirigea. Sans compter Louise évidemment, deux autres procureurs avaient décidés de saisir l'occasion de flemmarder, dont le Procureur Général. Franziska s'assura de ne pas se faire remarquer dans un premier temps, pour pouvoir prendre le petit groupe par surprise. Une fois à une distance suffisante, elle fit claquer son fouet, en visant principalement Benjamin.

Elle se contenta de saluer Louise et Rebecca avant de son tourner vers Benjamin


- Je ne m'attendais pas à vous trouver ici, Procureur général.

... Surtout avec une bouteille de bière déjà entamée.

- Aurai-je interrompu quelque chose..?

De toute évidence, oui. L'espace d'un instant, Franziska avait espéré que Benjamin s'était déplacé pour mettre un terme à cette petite partie, mais apparement, à en juger par les boissons alcoolisées et les feuilles éparpillées sur le comptoir du bar, elle était la seule à considérer cela comme une perte de temps.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Hunter
Fondateur
Procureur Général
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 780
Médailles :
Lun 22 Aoû - 21:53
A l'instant même où ses viles paroles sur Boulay avaient passées ses lèvres, Benjamin le regretta. Il avait été Procureur Général depuis bien trop longtemps, et avait tendance à considérer le Barreau comme une grande famille. Ou était sa rigueur d'antan ? Partie, avec lui, sûrement ...
Alors qu'il s'apprêtait à corriger ses propos face à sa collègue rouquine, une autre de ses collègues à la coiffure tout aussi curieuse arriva. Bien sûr, il savait de qui il s'agissait, le Procureur Démon ayant tamponné son profil pour l'admettre au Barreau de son district. Mais il n'avait jamais eu le temps de lui adresser la parole plus que pour lui dire "Bonjour" et "Bonne soirée".
Evidemment, ça n'était absolument pas normal, Hunter devant normalement faire le point avec son "équipe" toutes les semaines et discuter de chaque affaire qu'il attribuait avec la personne concernée. Mais le surplus de travail ne lui permettait pas.

Evidemment, elle avait entendu ses propos sur Boulay. Aïe. Une personne de plus qu'il faudrait surveiller. Comme s'il n'avait que ça à faire ces jours-ci.
Benjamin Hunter se leva et se courba en avant pour saluer sa jeune collègue Rebecca.

-Mademoiselle Camus, heureux de vous voir.

Il se rassit sur sa chaise, maintenant mal à l'aise avec ce groupe de plus de 2 personnes. Alors qu'il allait ouvrir la bouche pour faire plus ample connaissance, Benjamin vit une silhouette aux cheveux bleu-argenté du coin de l’œil. Son entrainement ayant eu beau duré des années, il ne pu esquiver le fouet aussi rapide qu'un serpent sautant sur sa proie, et le pris en plein visage.

-Franzisnghhooh !

Le malheureux bascula en arrière et tomba avec sa chaise, devant toutes ses collègues. Il se releva rapidement, rouge de honte, et vint se placer auprès de sa "grande sœur".



- Aurai-je interrompu quelque chose..?



-Absolument pas. Je rappelais à nos collègues ici présentes combien la charge de travail était lourde, et à quel point nous ne pouvions nous permettre de tels ... écarts.

Et ces paroles, il les regretta également en un instant. Le voilà complètement acculé, grâce à la crédulité plus que médiocre de son témoignage. Du coin de l’œil, il surveillait Franziska pour savoir s'il allait devoir tenter une autre esquive de fouet ou non. Il priait intérieurement pour que ses jeunes collègues ne lui fasse pas perdre la face devant Franziska.

_________________

Billie Jean is not my lover o/
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Celes
Procureur
avatar
Âge du Personnage : 27
Messages : 24
Mer 24 Aoû - 3:44
Gabriel était encore un « nouveau » au sein du bureau du procureur de la ville. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que jusqu’à présent, on lui faisait bien ressentir son statut. Pas d’affaire assignée. Juste beaucoup d’administratif, la plupart étant des « faveurs » auprès de vétérans qui connaissaient plus ou moins leur job sans connaitre plus ou moins Gabriel. Le chemin vers l’exercice de la Sainte Justice était long et tortueux, mais comme toujours, il avait la Foi. Alors qu’il s’apprêtait à quitter son bureau ce soir-là, il fut surpris de ramasser un bout de papier coincé dans la porte.

« Vous êtes invité à rejoindre les procureurs les plus cool pour se la coller A LA BAR. RDV à partir de 18h. »

C’était peut-être une erreur. Gabriel n’avait parlé qu’à très peu de collègues jusqu’alors. Retrouver le vrai destinataire de cette invitation serait une véritable plaie improductive, d’autant qu’aucun indice ne laissait présumer de son identité. Ou alors quelqu’un avait pris le temps de l’observer et l'invitait réellement lui, et pas quelqu'un d'autre. Tant pis, ce papier se retrouverait malgré tout dans le néant distordu et abyssal de la corbeille la plus proche.
A moins que…

**

Chemise, check. Cravate, check. Veste portée sur les épaules sans enfiler les manches pour se démarquer de façon outrancière et superficielle, check. Bien sûr, l’indispensable chapelet répondait aussi présent à l’appel, mais rangé dans une poche du pantalon tout en dépassant légèrement pour montrer qu’il était de la partie. Et oui, Gabriel, c’est le type qui s’habille vintage pendant une semaine, puis débarque en tenue classe lorsque tout le monde a abandonné l’idée de le voir porter un jour des vêtements contemporains. Les cheveux noués en chignon, il fit son entrée de façon théâtrale, poussant les portes, l’air intense. S’il n’assumait pas autant sa posture, on pouvait le trouver excessif ou ridicule, pouffer de rire puis se reconcentrer sur son verre ou son voisin à l’haleine suspecte. Mais il était tellement sérieux, tellement résolu dans chacun de ses gestes, que la majeure partie des clients le fixèrent d’un air pantois.

En entrant, il remarqua une table remplie de têtes connues, ou en tout cas déjà aperçues au bureau. Il prit sa place, et salua tout le monde. Puis il appela le jeune serveur qu’il regarda dans les yeux, comme pour l’hypnotiser. Gabriel avait aussi prévu une « confession » au programme de sa soirée. Il passa sa commande :

- Margarita. Les glaçons en eau bénite. Priez l’Eternel avant de le préparer, c’est important qu’un joli visage comme le vôtre jouisse de sa protection.

Il se retourna vers ses collègues, sortit l’invitation de sa poche et la fit glisser sur la table jusqu’à ce qu’elle se trouve en plein milieu. Il fixa du regard le procureur O’Brien, sa première suspecte concernant cette invitation impromptue. Sans feindre l’ignorance, avec un léger sourire en coin comme dans l’intention de faire de l’humour pour détendre l’atmosphère, il prit la parole en pointant du doigt le bout de papier qu’il avait posé quelques secondes plus tôt.

- Alors, qui est le cerveau qui se cache derrière cette terrible affaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Louise O'Brien
Graphiste
Procureure
avatar
Âge du Personnage : 26
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 281
Médailles :
Jeu 1 Sep - 10:55
Louise salua les nouveaux arrivants un à un, entamant calmement sa bière.
L'opération était un franc succès.
Le fouet de Von Karma faisait toujours aussi peur, et elle n'était pas habituée à le voir de si près. A en juger la façon avec laquelle il venait de se rétamer sur le sol, Hunter avait été aussi surpris qu'elle. Il enchaîna d'ailleurs sur une justification bredouillante pour expliquer les raisons de sa présence ici. Quelle mauvaise foi...

- Ne me faites pas rire, monsieur Hunter. Vous étiez le premier sur place, et vous aviez déjà commandé !

Ayant fini de signer l'arrêt de mort de Hunter, Louise se retourna vers le dernier arrivé, l'air ravi. Il s'agissait de Gabriel Celes, un Procureur plutôt... illuminé à qui elle avait adressé la parole deux ou trois fois. Elle répondit à sa question par un sourire canaille.

- J'ai eu un peu de mal à glisser le papier dans votre bureau, M. Celes. Mais je suis contente de voir que nous sommes presque tous là !

En effet, à part quelques absents à déplorer, le « noyau dur » des Procureurs était présent. C'était presque un miracle d'avoir réussi à rassembler autant de personnalités extrêmes autour d'une seule table. Elle était curieuse de voir ce que cela pouvait donner - surtout après quelques verres d'alcool. Louise s'installa plus confortablement, tout à fait dans son élément.

[désolée, c'est un peu court, mais j'ai assez traîné D8]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rebecca Camus
Procureure
avatar
Âge du Personnage : 23
Messages : 44
Médailles :
Ven 21 Oct - 19:30

Ayant été servie pendant que tous les invités arrivaient, Rebecca observait la scène en avalant quelques gorgées, plus silencieuse qu’à son habitude. Il faut dire que c’était devenu difficile d’en caser une dans tout ce bordel, avec un tel amas de personnalités surprenantes. Que ce soit l’organisatrice excentrique, la maniaque du fouet, l’envoyé du Saint-esprit et le vieux proc’ général ayant exceptionnellement enlevé sa casquette d’homme aigri, elle se sentait presque banale dans le lot, ce qui était peu dire. Enfin, ce n’est pas pour lui déplaire car ce n’était peut-être pas les procureurs « les plus cools » comme le spécifiait l’invitation à cette soirée mais au moins, elle n’aurait pas à se soucier de l’animation et risquait au final de bien s’amuser.


- Bon, vu l’heure, j’imagine que personne d’autre ne risque d’arriver. Qu’est-ce qu’on fait ?

La jeune femme se balançait tellement sur sa chaise que le moindre mouvement de trop suffirait à la faire chuter par terre mais elle ne pouvait pas s’en empêcher, elle trépignait d’impatience en imaginant la suite de l’évènement ! Et bien sûr, comme elle tenait excellemment bien l’alcool, elle avait hâte de pouvoir prendre de jolis dossiers sur chacun avec son téléphone lorsqu’ils auront tous quelques grammes dans le sang. Dossiers qu’elle ne manquera sûrement pas de ressortir aux concernés quelques jours ou mois plus tard, histoire de bien rigoler. Ou de se faire menacer de mort dans le pire des cas si l’une des photos se révèle trop compromettante.

_________________

Main Theme ~ Voice
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Hunter
Fondateur
Procureur Général
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 780
Médailles :
Lun 5 Déc - 21:47
- Ne me faites pas rire, monsieur Hunter. Vous étiez le premier sur place, et vous aviez déjà commandé !



-Mais non ! Je ...

Hunter se tourna vers Franziska et d'une moue désolée, tenta de la convaincre avec son regard que c'était pour le bien du Barreau. Puis, changeant rapidement de sujet, il se tourna vers Rebecca Camus.

- Bon, vu l’heure, j’imagine que personne d’autre ne risque d’arriver. Qu’est-ce qu’on fait ?

Benjamin tenta de cacher sa déception. Il s'attendait à ce que plus de gens viennent à la petite sauterie, qu'il puisse les réprimander comme il se doit. Alors que tout le monde commandait ses boissons, Hunter bu discrètement une gorgée de sa bière. Une boisson qu'il ne buvait que très occasionnellement. En fait, la dernière devait remonter à un an, voire deux.



-Bien, il est vrai que nous aurions peut être besoin de nous détendre un peu, mais je désapprouve fortement la démarche. J'espère que vous en avez bien conscience, tous. Nous ne sommes pas une bande de lycéens un soir de semaine, mais des Procureurs. Nous représentons le Barreau, la Justice. Que dirait un Juge s'il nous voyait ?

_________________

Billie Jean is not my lover o/
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Debeste
Ace Spriter
Procureur
avatar
Âge du Personnage : 24
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 186
Médailles :
Mar 6 Déc - 11:25
En fermant la porte de son nouveau bureau, Sebastian remarqua un bout de papier tombé au sol. Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? Était-ce une remarque ? Ses mains tremblaient en dépliant le papier chiffonné, tremblements s'étant vite arrêtés une fois le contenu de la « lettre » lu : C'était une invitation destinée à tous les procureurs du district, pour une soirée tranquille autour d'un verre. En y repensant, il avait vu un truc similaire sur le panneau d'affichage en arrivant dans le bâtiment. Peu importe la personne qui avait eu cette idée, elle avait vraiment envie que ça se produise, au point d'en plus placer une note à ce sujet dans le seuil de sa porte... Mais après tout, pourquoi pas ? Ça serait un bon moyen de voir ses collègues dans un autre contexte que le travail. Sebastian jeta un autre coup d’œil à la note pour voir où et quand les procureurs devaient se retrouver...

...Son visage devint blanc d'un seul coup. La soirée avait commencé il y a déjà une demi-heure. Il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il n'avait pas géré ce coup là, qu'il aurait tellement du se rendre compte du bout de papier dans sa porte plus tôt, et était prêt à juste laisser tomber l'idée d'y aller. Jusqu'à ce qu'il se dise que, même s'il est en retard, au moins c'était l'intention qui comptait. Il prit finalement la route vers le « À la bar ».
___________

Après une bonne vingtaine de minutes, il avait finalement trouvé la brasserie, dans laquelle il s'empressa d'entrer. Il ne comptait pas rester dehors un instant de plus, surtout quand on voyait le temps : Une véritable averse. Trempé jusqu'aux os et la coiffure totalement ruinée, il balayait l'endroit du regard pour essayer de trouver ses collègues, jusqu'à voir une grande table circulaire ou étaient assis M. Hunter et Mlle Von Karma, ainsi que d'autres personnes ayant l'air plus ou moins excentriques. « Heureusement qu'ils portent toujours un jabot... », se disait-il.
En commençant à se rapprocher de la table, Sebastian put constater que la soirée avait visiblement bel et bien commencé : Les discussions étaient déjà animées, plusieurs verres étaient déjà sur la table. Certains à peine entamés, d'autres quasiment finis... Pas étonnant, vu le retard avec lequel il était arrivé.

- Désolé du retard... Je suppose que la soirée des procureurs, c'est ici ? J'ai eu quelques soucis à trouver l'endroit, donc...

Les procureurs déjà présents acquiescèrent et lui firent signe de s'asseoir, ce qu'il s'empressa de faire. Après les dernières minutes qu'il avait passé, se poser ne lui ferait clairement pas de mal. Il retira sa veste rouge et la mit en boule à côté de lui, puis se mit à regarder la carte des consommations. Et quelle carte : Elle comprenait toutes sortes de sodas, des coctails, des boissons alcoolisées...
Son regard se porta d'abord sur un coca, choix classique, jusqu'à ce qu'il pense à quelque chose. Ce n'était plus un gamin. Il avait 23 ans et par conséquent l'âge légal pour boire de l'alcool. Alors... Pourquoi pas ? Le problème, c'est qu'il n'y connaissait rien de rien. Il allait donc sûrement voir ce que ses collègues avaient commandé, et essayer une de ces boissons. Après quelques instants, Sebastian interpella un serveur :

- J'aimerais vous prendre une Guiness.

Tout ce qu'il espérait maintenant, c'était de ne pas avoir choisi une boisson totalement infecte.
Revenir en haut Aller en bas
Franziska Von Karma
Modératrice
Procureure
avatar
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 129
Médailles :
Dim 25 Déc - 18:44
Franziska laissa Louise détruire la plaidoirie pitoyable de son cher petit frère. C'était donc la seule chose qu'il avait trouvé à dire. Tout cela aurait pu être crédible si elle ne les avait pas surpris avec chacun leurs boissons respectives, attablés près du comptoir et en pleine discussion enjouée. Estimant que ce ne serait pas drôle ou efficace d'user de son fouet maintenant car beaucoup trop prévisible, elle se tourna vers Louise.

L'heure fixée est déjà dépassée depuis un moment et nous ne sommes certainement pas assez...

Elle désigna l'horloge et la tablée en disant cela, et évidemment ceux-ci venaient collaborer les faits qu'elle avait précédemment énoncés. Néanmoins, ces deux observations ne semblaient pas capables, à eux tout seuls, de stopper cette soirée:

- Bon, vu l’heure, j’imagine que personne d’autre ne risque d’arriver. Qu’est-ce qu’on fait ?

Du coin de l’œil, elle observa Benjamin portait son verre de bière à ses lèvres:

- Bien, il est vrai que nous aurions peut être besoin de nous détendre un peu, mais je désapprouve fortement la démarche. J'espère que vous en avez bien conscience, tous. Nous ne sommes pas une bande de lycéens un soir de semaine, mais des Procureurs. Nous représentons le Barreau, la Justice. Que dirait un Juge s'il nous voyait ?

Le Procureur Général venait peut-être de réprimer ses camarades à sa manière (une manière bien douce d'ailleurs), Franziska n'avait entendu et retenu qu'une partie de la soi-disant brimade.


- Tu n'auras pas eu besoin de plus de temps pour permettre cette soirée, Benjamin Hunter.

La remarque étant faite, la jeune Procureure jaugea avoir montré suffisamment son hostilité à cette idée, au même instant, Sebastian Debeste fit une entrée discrète et s'installa à la table pour prendre le temps de contempler la carte des boissons. Franziska soupira alors que le jeune homme commanda une Guiness.

- ...Il serait dangereux de vous laisser sans supervision.

Ce n'était pas une excuse pour rester à cette table... Du moins, elle adressa un regard à l'assemblée signifiant qu'elle n'accepterait aucune remarque n'allant pas dans ce sens. Donc, ce n'était pas une excuse pour rester à cette table au près de ces collègues. Elle se tourna vers Louise.

- Bien, vous avez réussi votre coup. Et maintenant, que proposez vous ?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [UU] Semi-Stall Team - Débutant
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Prospect & Farm team NYI
» Le chargé d’Affaires haïtien à la Jamaïque rappelé pour consultation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Wright :: IRP → Ville :: "À La Bar"-
Sauter vers: