Simulation de tribunal / RPG dans l'univers Ace Attorney - Phoenix Wright !
 

Motivation fouettante [ft. Benjamin Hunter]

 :: IRP → Zone hors de la ville :: Lac Gourd :: Abord du lac Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Franziska Von Karma
Modératrice
Procureure
avatar
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 129
Médailles :
Jeu 18 Fév - 15:23
Franziska s'était installée sur le bord du lac et observait silencieusement l'horizon. Le lac était calme, la journée était relativement ensoleillée sans pour autant être chaude. Son fouet était sagement à ses côtés, enroulé dans l'herbe.

Elle ne venait pas souvent ici et quand elle venait, elle se contentait de regarder ce qui l'entourait sans mots pendant plusieurs heures. Elle avait suivi toute l'affaire d'Allemagne. Elle connaissait chaque détail de la défaite de son père et elle ne s'en remettait toujours pas. C'était sur ce lac que la plan de son père avait été exécuté. Elle soupira, ramassa son fouet et se leva enfin pour s'en aller. Elle se retourna une dernière fois sur le lac et c'est à ce moment qu'elle entendit que quelqu'un se rapprochait. Elle ne bougea pas dans un premier temps, essayant de reconnaître la personne à l'aide de ses pas mais n'arrivant pas à se concentrer, elle brandit son fouet, se retourna et le fit claquer.



-  ...Benjamin Hunter. Se faufiler derrière les gens d'une telle manière... Tu tombes bien bas petit frere.

Elle venait enfin d'identifier la personne qui venait d'arriver. Elle l'observa sans dire un mot de plus. Elle ne s'attendait pas vraiment à le voir ici. C'était la raison pour laquelle elle avait réagi d'une telle manière...
Non en fait... La vérité était tout autre. Son fouet manquait juste cruellement d'exercice.

Il semblait fatigué et pas forcément de bonne humeur. Bien qu'il arborait constamment cette mine déconfite.
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Hunter
Fondateur
Procureur Général
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 780
Médailles :
Jeu 18 Fév - 22:10
Après avoir garé sa rutilante voiture sur le parking a l'entrée du parc, Benjamin descendit, éteignit son portable et entra dans l'enceinte. Une longue allée d'arbres morts l'accompagnait jusqu'au lac. Le vent frais d'hivers le faisait frissonner, mais cela ne le dérangeait pas outre mesure. Il venait ici pour se souvenir, ressentir des choses. Arrêter d'être le Procureur Fantôme qui errait dans les couloirs des tribunaux. Benjamin Hunter traînait les pieds.

Il passa devant un stand de hot-dog, qui lui rappelait l'affaire à laquelle il fut mêlé autre fois. Il soupira longuement en passant une main dans ses cheveux, et s'approcha de l'eau. Il regarda son reflet un instant, intérieurement vide.


Puis, il se mit à marcher, les mains dans les poches, le long du lac.
Il lui était déjà arrivé d'en faire le tour complet. Des images lui revenait. Cette nuit, la barque, l'homme tombant à l'eau. La panique s'emparant de lui, pour la première fois de sa vie.

Tout en ressassant ces douloureux souvenir, Benjamin regardait ses pieds en marchant. Il ne voulait pas voir le visage d'autres personnes lui souriant. Il ne voulait que marcher jusqu'à ce que le soleil se couche. Au final, il errait dans le froid au bord du lac au lieu des couloirs du bâtiment des Procureurs. Pas forcément efficace, donc.



Ce ne fut qu'au bout d'un quart d'heure que son instinct lui dit de lever les yeux. Il vit la silhouette d'une femme, assise dans l'herbe. Au début il l'ignora. Puis, il leva les yeux une seconde fois.
Les cheveux courts et bleus, une robe noire, et à côté d'elle ... non. Impossible.

Encore une de ces hallucinations ridicules.



Il continua toute fois sa trajectoire vers elle, tout en se frottant les yeux. Elle allait disparaître, dans quelques instants.
Non, pas encore. Elle se leva. Benjamin s'arrêta un instant pour se pincer le bras, cligner des yeux. Toujours pas. Hunter s'approcha d'elle rapidement, il devait en avoir le cœur net. Un fouet claqua.



-  ...Benjamin Hunter. Se faufiler derrière les gens d'une telle manière... Tu tombes bien bas petit frere.

Benjamin était clairement bouche-bée. Il ne savait que dire. Il lui toucha maladroitement le bras pour vérifier qu'elle était bien là. Elle l'était.

A ce moment précis, il hésitait à la prendre dans ses bras de toutes ses forces. Qu'est-ce qu'il en avait envie ... Mais comme à son habitude, sa fierté l'en empêchait et il restait cloué là, comme un idiot avec un balais dans son pantalon rouge vin.



Tiens donc, Mademoiselle Von Karma. De retour dans notre cher pays ?

Mais qu'est-ce que tu dis, espèce d'idiot ?

Sa main gauche fut prise de tremblements, et il la glissa dans son dos pour les dissimuler.
Revenir en haut Aller en bas
Franziska Von Karma
Modératrice
Procureure
avatar
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 129
Médailles :
Ven 19 Fév - 17:17
Il semblait étonné de la voir là, devant lui. Tellement étonné qu'il effleura comme pour s'assurer que c'était bien vrai. Franziska haussa un sourcil, trouvant ce comportement étrange mais elle ne fit aucune remarque.

Tiens donc, Mademoiselle Von Karma. De retour dans notre cher pays ?

- Depuis un certain temps, en effet.

Franziska fut quelques peu déçue. Certes, elle ne s'attendait pas à ce que son collègue saute de joie néanmoins un semblant de sourire lui aurait plu.
L'agitation de son interlocuteur n'échappa pas au regard de la jeune femme.



- Du moins assez longtemps pour avoir eu vent de tes "exploits"...

Il serait relativement dure de rater ces infos. On ne parle que de ça dans les bâtiments du barreau et même au commissariat. La manière dont son petit frère gérait les procureurs était à faire peur. A croire que le jeune homme était dépassé par ses responsabilités. Mais ça ne pouvait pas être ça. Le Benjamain Hunter qu'elle connaissait était assez responsable et capable pour ne pas se laisser "bouffer par le métier" d'une manière aussi ridicule.

- Quels genres d'excuses comptes-tu utiliser pour te justifier Benjamin Hunter ?



Son fouet était prêt à récompenser son excuse vaseuse. Elle avait vraiment hâte de le voir tenter de justifier les procès qui s'étaient lamentablement conclus par des acquittements, les nouvelles recrues qui étaient assez idiotes pour faire rater des procès simples comme bonjour. Il y avait aussi l'état déplorable des bureaux que Franziska avait visité quelques jours plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Hunter
Fondateur
Procureur Général
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 780
Médailles :
Ven 19 Fév - 18:05
Hunter essuya les remarques désobligeantes de celle qui se considérait comme sa sœur. Pendant qu'elle déblatérait quelques couleuvres, Benjamin se dit qu'il était en train de devenir rouge.
En effet, son visage commençait à prendre la couleur de sa veste.  Sa main gauche tremblait toujours dans son dos.

-Je ...

Il n'avait pas le temps de répondre que d'autres paroles insupportables sortaient de sa bouche. Benjamin était tellement déçu. Il connaissait le caractère bien trempé de sa collègue, mais après une telle absence il s'attendait à autre chose.



-Et toi Franziska ? Allons nous parler de ta fuite en Allemagne ?

C'en était trop. Son poing tremblait de plus belle, mais de colère maintenant.

-Parce qu'il me semble que c'est la deuxième fois que tu fuis après de lamentables défaites. Derrière tes apparences de femme indomptable, tu es toujours la petite fille que j'ai connu à l'époque. Incapable de supporter la défaite.

Benjamin appuya sur l'épaule de son interlocutrice plusieurs fois de son index, pour soutenir ses propos.

-Mais pire encore. Tu m'as abandonné. Après ce qu'il s'est passé au temple de Hazakura, nos destins étaient liés pour de bon. Le tien, le mien, celui de Wright. Quelque part, il l'a toujours été.

Le procureur démon lui tourna le dos, et fit face au lac.

-Je l'ai perdu une fois, puis deux. Et toi aussi tu es partie. Qui restait t-il pour s'occuper du Barreau ? Evidemment que j'ai été nommé. Des Procureurs incapables, des affaires ridicules.

Benjamin prit une grande inspiration et s'assit dans l'herbe.



-Tout ne s'est pas passé comme je l'espérait. Mais j'étais seul. Même cet imbécile de Tektiv m'a laissé. J'ai fait ce que j'ai pu. J'ai pris les plus jeunes procureurs sous mon aile, je leur ai réapprit les bases, plutôt que de les laisser dans leur coin et de ne privilégier que les meilleurs. Au moins, je ne suis pas tombé dans la corruption, comme mes prédécesseurs.

Jetant un oeil par dessus son épaule, Hunter ajouta:

-Et toi, qu'à tu fais pour le barreau ces dernières années, "sœurette" ?

Il essuya une larme mêlant rage et tristesse. Cette retrouvaille qu'il avait imaginé mille fois n'était absolument pas comme il l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Franziska Von Karma
Modératrice
Procureure
avatar
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 129
Médailles :
Ven 19 Fév - 23:41

- Et toi Franziska ? Allons nous parler de ta fuite en Allemagne ?

Sa fuite en Allemagne ? Elle ne put rien répliqué, Hunter étant soudainement inspirée. Impossible de l'arrêter et Franziska ne préféra pas tenter. Bien qu'elle savait que ça tournerait mal si elle ne l'arrêtait pas.

- Parce qu'il me semble que c'est la deuxième fois que tu fuis après de lamentables défaites.

Elle serra les poings et se mordit la lèvre. Ses lamentables défaites..? Ha ! Comme si c'était voulu... Oubliait-il qui lui avait infligé ses défaites ?

- Derrière tes apparences de femme indomptable, tu es toujours la petite fille que j'ai connu à l'époque. Incapable de supporter la défaite.

Menaçant, Benjamin s'avançait vers elle, la poussait légèrement de son index. Elle se contentait de le regarder droit dans les yeux pendant qu'il déblatérait ces inepties idiotes.

- Mais pire encore. Tu m'as abandonné. Après ce qu'il s'est passé au temple de Hazakura, nos destins étaient liés pour de bon. Le tien, le mien, celui de Wright. Quelque part, il l'a toujours été.

En disant cela, il lui tourna le dos. Elle ne réagissait toujours pas. Elle se contentait de l'observer faire son mélodrame. De quoi parler-t-il soudainement ? Quand l'avait-elle abandonné ?

- Je l'ai perdu une fois, puis deux. Et toi aussi tu es partie. Qui restait t-il pour s'occuper du Barreau ? Evidemment que j'ai été nommé. Des Procureurs incapables, des affaires ridicules.

Il souffla et Franziska ne put s'empêcher d'en faire de même. Machinalement, elle enroulait son fouet autour de son poignet et le dérouler mais son attention restait focalisée sur Benjamin et ses paroles. Son frère s'affala dans l'herbe au bord de l'eau, là où elle était quelques instants plus tôt.

- Tout ne s'est pas passé comme je l'espérait. Mais j'étais seul. Même cet imbécile de Tektiv m'a laissé. J'ai fait ce que j'ai pu. J'ai pris les plus jeunes procureurs sous mon aile, je leur ai réapprit les bases, plutôt que de les laisser dans leur coin et de ne privilégier que les meilleurs. Au moins, je ne suis pas tombé dans la corruption, comme mes prédécesseurs.

...Il n'avait pas trouvé plus fin peut-être... Il la regarda par dessus son épaule.

- Et toi, qu'à tu fais pour le barreau ces dernières années, "sœurette" ?

Elle eut un sourire en coin. Alors que durant tout ce monologue, son visage était resté impassible tout comme lui. Maintenant elle affichait un sourire en coin. Alors que la situation ne le permettait pas réellement, elle avait ce sourire.


- Quelle prestation. Je m'attendais presque à entendre des violons. Je ne t'aurais jamais cru capable de donner un tel spectacle.

Son sourire disparut petit à petit lorsqu'elle se rendit finalement compte de la larme qu'il avait essuyé d'un revers de main. Elle reprit un air plus serieux:


- Premièrement... Je n'ai pas fui ! Et deuxièment...

Elle le fouetta deux fois, sans préavis ni ménagement.


- Il ne me semble pas t'avoir permis de baisser les bras, Benjamin Hunter ! Tu te plains d'avoir été abandonné alors que tu n'as aucune raison ! Je me suis permis de te laisser gérer tout cela parce que je t'en sais capable. Crois-tu réellement que je laisserai le barreau à un incompétent !? Te voir te plaindre de cette maniere... c'est extrêmement décevant surtout venant de la personne ayant réussi à battre une Von Karma.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Hunter
Fondateur
Procureur Général
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 780
Médailles :
Sam 20 Fév - 0:24
Le Procureur Démon sursauta aux coup de fouets qui claquères à quelques millimètres de lui. Ensuite, Hunter esquissa un sourire amer. Sa chère collègue ne comprenait pas la solitude a laquelle il avait été confronté ces dernières années. Elle ne comprenait visiblement pas pourquoi Benjamin s'estimait abandonné. Peut-être n'avait-elle pas mesuré l'affection qu'il lui portait, à elle et à Phoenix. En même temps, comment lui reprocher ? Benjamin était passé maître en camouflage de sentiment.
Ses mains étaient dans ses cheveux, Benjamin Hunter se tenait la tête.



-Je n'ai pas baissé les bras. Ça a été dur, mais je ne l'ai pas fait durant ces années, seul. Et tu crois peut-être que je n'ai dirigé le Barreau que comme meilleur Procureur comme à l'époque Franziska. Mais pour ton information, j'ai été nommé Procureur Général. J'ai succédé à Lana Skye. Ce n'est pas que le bâtiment dont j'ai dû m'occuper.

Benjamin se laissa tomber en arrière dans l'herbe, ses mèches lui tombant devant les yeux.

-C'est de tout le district.

Il éprouva une certaine fierté en le disant. Car même si les résultats n'étaient pas extraordinaire, il arrivait tout de même à des résultats homogènes dans tout le district.
Il se releva, trouvant soudainement sa posture embarrassante. Il fit face à Franziska.



-Mais assez parlé de moi. Tu reviens travailler ici ? Parce que dans ce pays, tes victoires sont assez assez mitigées avec les raclées que tu as prise de Wright. Peut-être notre système judiciaire est moins adapté à toi qu'en Allemagne ?

Hunter leva un sourcil interrogateur tout en lui souriant de nouveau. Sa main glissa dans sa poche et joua machinalement avec son trousseau de clé.
Revenir en haut Aller en bas
Franziska Von Karma
Modératrice
Procureure
avatar
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 129
Médailles :
Dim 21 Fév - 1:54
Son frérot esquissa un sourire avant de se prendre la tête -littéralement- :

- Je n'ai pas baissé les bras. Ça a été dur, mais je ne l'ai pas fait durant ces années, seul. Et tu crois peut-être que je n'ai dirigé le Barreau que comme meilleur Procureur comme à l'époque Franziska. Mais pour ton information, j'ai été nommé Procureur Général. J'ai succédé à Lana Skye. Ce n'est pas que le bâtiment dont j'ai dû m'occuper... C'est de tout le district.

En disant cela, il s'effondra d'une maniere quelque peu exagérée au goût de Franziska.
Il n'avait pas baissé les bras, hein ? Alors qu'est ce que signifiait toute cette scène ?
Allons bon... Qu'avait-elle donc manqué ? Certes elle s'était absentée un moment mais elle n'avait jamais pensé que cette absence lui ferait manqué des choses. Quand est-ce qu'il avait été nommé Procureur général et pourquoi n'était-elle pas au courant..?
D'accord, il fallait peut-être avoué qu'elle n'avait clairement pas été présente ces derniers temps.
S'il était réellement devenu procureur général, s'il était réellement la seule personne à géré tout le district alors oui, dans ses circonstances, les erreurs et incompétences dont elle avait entendu parler étaient déjà légèrement plus excusables...
Hunter se releva pour lui faire face. Elle envisagea des félicitations mais il ne faudrait pas que son cher petit frère prenne la grosse tête. Bien que, après réflexion, il les mériterait. Largement. Avec en prime des... excuses. Ça allait être dur à dire. Mais elle allait le faire. Même si ça lui coûtait.
...
Non, après réflexion, il n'avait pas besoin de ses félicitations. Il les aurait certainement eu si tout avait été parfait.
...
Très bien ! Elle lui dirait. Si elle pouvait faire en sorte que ces retrouvailles se passent un peu mieux. Elle se racla la gorge et son regard se tourna vers le lac, qui était soudainement devenu passionnant.

- Mmmh...
- Mais assez parlé de moi. Tu reviens travailler ici ? Parce que dans ce pays, tes victoires sont assez assez mitigées avec les raclées que tu as prise de Wright. Peut-être notre système judiciaire est moins adapté à toi qu'en Allemagne ?

...Pardon ?!!?

Qu'il n'espérait même plus avoir des félicitations ! Franziska ne daigna même pas répondre, dans un premier temps, pensant que son fouet vaut mieux que des mots mais elle finit quand même par répliquer:


- Ma mémoire n'est pas défaillante à ce que je sache. Je n'ai rien oublié de mes défaites, Benjamin Hunter. Je n'avais donc aucun besoin que tu me les rappelles.

- Qu'importe les procès passés, je peux t'assurer que ton ami n'aura pas autant de chances la prochaine fois qu'on se croisera. Je ne compte pas rester sur une défaite !

Non, elle ne comptait clairement pas se satisfaire de ça.

- Votre sens idiot de la justice ne m'atteindra pas la prochaine fois !

D'ailleurs, elle avait encore un mal fou à comprendre comment Benjamin pouvait accepter une défaite pour sa précieuse justice. Sacrifier une victoire d'une telle manière... Quel était l'intérêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Hunter
Fondateur
Procureur Général
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 780
Médailles :
Mar 23 Fév - 22:35
Benjamin ne put retenir un sourire en coin à la vue de l'agacement visible qu'elle éprouvait. Il tourna les talons et lança :



-Allez viens sœurette, je te raccompagne.

Il n'était pas tard, mais le soleil commençait à descendre. Et puis, il avait du boulot, et elle aussi comme il l'imaginait. Quelques couples se promenaient tranquillement au bord du lac, ignorant tout de ce qui s'y était passé il y a quelques années.
Benjamin zieuta furtivement la femme à ses côtés. Toujours le même style, les même collants moulant parfaitement ses longues jambes, toujours la même jupe. Mais Hunter pouvait en dire autant de lui même. Il fallait croire que ce style leur allait bien. Les yeux du procureur passèrent sur le légendaire fouet de Franziska. En regardant mieux, il était certain qu'on y trouverait l'ADN de Tektiv tout du long.



-Où loge-tu en ce moment ? Tu comptes rester pour de bon cette fois-ci ? Ou travaille tu toujours pour Interpol et compagnie ? lui demanda malicieusement Hunter.

Le Procureur Général donna un petit coup de pied dans un caillou, qu'il continuait de faire rouler durant leur avancé vers l'entrée du parc. Cette question était sensible car si Benjamin ne le montrait pas, il se sentait extrêmement bien. Il avait enfin retrouvé quelqu'un. Et il en avait assez d'être seul.
Revenir en haut Aller en bas
Franziska Von Karma
Modératrice
Procureure
avatar
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 129
Médailles :
Sam 27 Fév - 11:54
Ça l'amusait grandement de l'embêter. De la taquiner. Elle le savait que ce n'était que de la provocation mais elle ne pouvait réagir autrement. Il eut un sourire en coin et elle ne put retenir le sien.

-Allez viens sœurette, je te raccompagne.
- Avec joie, petit frère.

Ils se mirent en route. Hunter était à ses côtés. Ils marchaient en silence et ça lui allait. Il n'y avait pas besoin de parler pour qu'elle se sente bien mieux, il suffisait juste qu'elle soit en sa présence. Ça lui avait manqué. Bien qu'elle ne le dira jamais. Il n'avait pas à savoir qu'elle appréciait leur discussion et qu'elle détestait n'avoir personne sur qui utilisait son fouet. Ça ne l'avancerait à rien de savoir ça.

Elle jeta un dernier coup d'œil au lac.

- Où loge-tu en ce moment ? Tu comptes rester pour de bon cette fois-ci ? Ou travaille tu toujours pour Interpol et compagnie ?

Elle reporta son attention sur le jeune homme.
Et compagnie ? Est-ce qu'il faisait référence à l'agent Shi-Long ?
Peu importe. Pour être honnête, elle n'avait pas envisagé cette possibilité. Elle s'était contentée de faire ce pour quoi son aide à avait été requise et une fois que ce fut finit, elle s'était retirée. Elle n'avait à aucun moment pensé qu'elle aurait pu continuer de travailler aux côtés d'Intepol. Mais de tout manière, même si elle y avait pensé, elle aurait sûrement refusé de faire ça. Certes, ça avait une nouvelle aventure qui lui avait plu. Et elle regretterait certainement les agents qu'elle avait rencontrés. Mais, elle était avant tout une procureure. Une Von Karma. Elle ne pouvait se permettre de changer son but. Elle visait la perfection en tant que procureure, rien d'autre.


- Je loge à l'hôtel pour l'instant mais ne soit pas idiot. C'était à peine un passe-temps. Tu ne seras pas débarrassé de moi aussi facilement cette fois, Benjamin Hunter. Je compte bien reprendre et garder ma place dans le monde du Barreau. Tu peux compter sur moi pour rétablir la réputation méchamment endommagée durant mon absence.

Durant son absence, elle avait enfin compris quelque chose. S'il lui était maintenant impossible d'avoir un record parfait, elle n'abandonnera quand même pas son objectif de perfection. Qu'importe à qui elle aurait à faire au tribunal à partir de maintenant, elle ferait en sorte de recevoir le bon verdict... Du moins, le bon verdict pour elle. Même si Phoenix et Benjamin avait réussi à la convaincre que cacher des témoignages ou des preuves n'était pas la bonne méthode, elle ne pourrait jamais faire à leur sens de "vérité". Leur "vérité" impliquait de faire aveuglément confiance à l'accusé. Or, seul un idiot, dans le genre de Phoenix Wright pouvait faire confiance d'une telle manière. Ce n'était pas fait pour elle. Un jour peut-être elle comprendra pleinement ce que signifie tout ça mais pour l'instant, le seul destin qu'un accusé devrait avoir est nommé Coupable.

Il se retrouverait à l'entrée du Parc et Franziska observait Hunter.

- Tu ne vas tout de même pas me dire que tu me préférerais aux côtés d'Interpol dans un moment aussi critique ?
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Hunter
Fondateur
Procureur Général
avatar
Âge du Personnage : 34
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 780
Médailles :
Sam 5 Mar - 0:29
Ils continuaient à marcher, bientôt arrivés à l'entrée du parc. Une légère brise faisait onduler le jabot du Procureur Général. Ils parlaient peu, mais il se sentait vraiment bien.
Evidemment qu'il avait besoin d'elle, il était en train de devenir à moitié fou à cause de la solitude. Elle logeait à l’hôtel, pas étonnant puisqu'elle n'avait nulle part ou loger pour le moment. La demeure des Von Karma étant actuellement en rénovation totale. Puis elle comptait revenir au Barreau. Le cœur poussiéreux et ratatiné de Benjamin s'emplit de joie, silencieusement. Il ne put cacher un sourire honnête et du tourner la tête, faisant mine qu'il regardait les oiseaux.

Ils arrivaient au parking. Elle lui demanda s'il la préférait ailleurs.




-De toute manière, tu ne me laisse pas vraiment le choix, n'est-ce pas ? J'imagine que je n'ai aucune raison valable de te refuser au Barreau, de toute manière.

Adossé à sa voiture, Benjamin faisait tourner les clés entre ses doigts.



-Pas de voiture ? Tu es venue comment ? A pied ? En bus ? Quel supplice ça a du être pour toi ...

Il continuait à jouer avec ses clés, lui décrochant un sourire complice et amusé. Evidemment qu'il allait la ramener, mais il aimait toujours autant la titiller. Il attendit sa réponse, ses yeux la contemplant de ses bottines à la pointe de ses cheveux bleus-argent.
Revenir en haut Aller en bas
Franziska Von Karma
Modératrice
Procureure
avatar
Fiche du Personnage : LIEN
Messages : 129
Médailles :
Mer 16 Mar - 21:10

- Tout juste.

Il est vrai que sa question avait été inutile. Qu’importe la réponse qu’il donne, elle comptait bien revenir au Barreau sans se soucier de son avis.
Ils étaient maintenant arrivés près de la voiture flamboyante de son cher petit frère. Rouge et flambant neuve à croire qu’il venait de l’acheter. Il jouait nonchalamment avec ses clés avec un sourire en coin.

- Pas de voiture ? Tu es venue comment ? A pied ? En bus ? Quel supplice ça a du être pour toi ...

Elle ne répondit rien, bien que la vérité était qu’elle était venue à pied. Les transports en commun ne lui disaient rien.  Et on a pas tous une voiture comme celle-ci à disposition, malheureusement, il fallait bien l’avouer..

- Mais le supplice est terminé maintenant, n’est ce pas ?  

Disant cela, elle lui adresse un sourire en attrapant les clés avec lesquelles il jouait.


- Mais ne t’inquiète pas, je ne compte pas abîmer ta belle voiture.

Elle savait bien que Benjamin y tenait beaucoup et donc, elle ne ferait vraiment aucune folie au volant de celle-ci. Non, elle ne voulait juste pas donner une occasion au procureur de se moquer d’elle. Elle le dépasse avec un sourire en coin, les clés subtilisées en main. Franziska ouvre la portière côté conducteur, s'y installe et met sa ceinture. Une fois devant le volant, elle leva la tête vers Benjamin, l'invitant du regard à s'installer à ses côtés. Il s’exécuta, non sans broncher, mais elle ne lui laissa pas l'occasion de répliquer. Une fois qu'il eut enfilé sa ceinture, elle démarra: Vers l'hôtel !

~FIN DU RP~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» A hunter ... a bear
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Edge Vs Shelton Benjamin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Wright :: IRP → Zone hors de la ville :: Lac Gourd :: Abord du lac-
Sauter vers: